David Guez de laprimaire.org : « replacer le citoyen au cœur de la démocratie »

« Pour un vrai choix en 2017 ». Le slogan de LaPrimaire.org est clair : proposer une alternative aux citoyens à l’occasion des prochaines élections présidentielle et législatives. L’objectif : donner un nouveau souffle à la démocratie par le renouvellement de la classe politique. Interview de David Guez, co-fondateur de l’initiative.

Vous êtes avocat d’affaires et avez créé avec Thibauld Favre, ingénieur et entrepreneur, LaPrimaire.org, en octobre 2015. Qu’est-ce qui vous a motivé ?

Nous travaillons sur ce projet depuis janvier 2015 et sommes partis du constat que les Français délaissent de plus en plus la vie politique et n’ont plus confiance dans ceux qui la font en raison d’un personnel et d’une offre politiques qui n’arrivent pas à se renouveler. Le lien entre représentants et représentés s’est distendu, avec le sentiment que ceux qui nous gouvernent sont plus intéressés par leur intérêt personnel que l’intérêt général. Les hommes et les idées ne sont pas adaptés à la situation actuelle de la France et aux préoccupations essentielles des citoyens. Par ailleurs, le clivage gauche/droite n’est plus efficient pour gérer un pays en crise.

Nous avons donc décidé de créer une association, Democratech (@democratech), qui a mis en œuvre le site LaPrimaire.org. Il ne s’agit pas de décrédibiliser le système actuel. Nous ne sommes pas dans une démarche contestataire, mais constructive. Nous souhaitons replacer les citoyens au cœur de la démocratie, impacter le débat d’idées et faire bouger les lignes car nous pensons qu’il est possible de faire de la politique autrement.

Vous organisez ce que vous appelez une primaire ouverte. De quoi s’agit-il ?

En premier lieu de permettre un accès, une participation et une implication plus aisés de tous les citoyens français au débat démocratique. Tout le monde peut s’inscrire, soit pour se présenter, soit pour proposer un candidat, soit simplement pour soutenir la démarche et/ou un candidat. Cela encourage l’émergence de talents nouveaux, notamment issus de la société civile, et peut susciter des vocations politiques. Ensuite, cette primaire est ouverte dans la mesure où toutes les idées et opinions politiques y ont leur place, sous réserve bien entendu de respecter la loi française. Enfin, c’est une primaire gratuite (aucun droit d’entrée n’est demandé aux candidats, aucune participation -même minime- n’est demandée aux citoyens) et indépendante puisque les organisateurs ne peuvent pas être candidats. Les Français peuvent ainsi choisir des candidats, en-dehors du cadre traditionnel des partis politiques, sans contrainte ni sélection préalable. Nous participons à redynamiser la vie politique et à recréer un lien de confiance entre les citoyens et leurs représentants.

Comment êtes-vous financé ?

Uniquement par les dons des citoyens. A ce jour, nous avons reçu plus de 54.000 euros provenant de plus de 1.100 donateurs. Par ailleurs, parce que sans transparence il ne peut y avoir de confiance, l’ensemble de nos chiffres, notamment nos dépenses, sont accessibles en ligne. C’est la moindre des choses de rendre des comptes quant à l’usage qui est fait des fonds reçus. Nous invitons d’ailleurs toutes les organisations, mouvements citoyens et partis politiques à faire de même. Cela procède d’une démarche de responsabilité et d’éthique. J’ajoute que l’intégralité des fonds est utilisée pour l’organisation de LaPrimaire.org, les dirigeants étant strictement bénévoles.

Quel est le succès de votre démarche pour le moment ?

Nous avons enregistré plus de 25.000 pré-inscriptions sur notre site web (ouvert en octobre 2015) et plus de 12.000 personnes ont déjà créé un compte au sein de l’application mobile en une semaine. L’objectif est d’obtenir au moins 100.000 citoyens inscrits et votants d’ici le dernier trimestre 2016 afin d’atteindre une masse critique lors du vote final.

laprimaire.org
laprimaire.org

L’application est disponible depuis le 4 avril dernier. Concrètement, comment cela fonctionne et quelles sont les étapes majeures ?

LaPrimaire.org se déroule en plusieurs étapes. La première a débuté le 4 avril dernier et s’achèvera le 30 juin 2016. Il s’agit de la phase d’« identification des candidats ». Tout citoyen peut s’enregistrer comme candidat ou proposer des personnalités qu’il souhaiterait voir se présenter à la présidentielle ou encore simplement à apporter son soutien à des candidats déjà enregistrés. Il est possible de proposer jusqu’à 5 noms. Au cours de cette phase, chaque candidat doit réunir au moins 500 soutiens pour se qualifier, et ce, par ses propres moyens. Pour cela, il dispose d’une page personnelle afin de promouvoir sa candidature et d’un espace au sein duquel il peut se présenter, exposer ses idées et son programme, ajouter du contenu (images, vidéos, liens vers ses réseaux sociaux etc.).

Ensuite, de juillet à septembre, se déroule une phase d’échange, de co-construction de programmes entre candidats et avec les citoyens. L’idée est d’entretenir une dynamique collective et participative, inciter les candidats à se rapprocher et former des équipes, permettre aux citoyens d’apporter leurs idées.

A l’issue de cette étape, les candidats devront confirmer leur candidature. Si nous avons peu de candidats (moins de 7 environ) nous passerons directement à la phase de débat, puis au vote final. Si nous en avons plus, une cinquantaine par exemple, nous ajouterons une phase de sélection. Dans cette hypothèse, les candidats seront répartis par lots, de manière totalement aléatoire, et ces lots seront envoyés à tous les participants de LaPrimaire.org afin qu’ils se prononcent sur ces candidats. Il sera possible de se prononcer sur chaque candidat et lui attribuer une « mention » (très bien, bien, passable, mauvais, très mauvais, à rejeter).

Les candidats finalistes seront ceux ayant obtenus la meilleure médiane de mention et n’ayant pas été rejetés par plus de 50% des votants. Notre système de vote est fondé sur les travaux d’un chercheur français, Rida Lariki, et permet l’émergence des candidats les plus représentatifs et emportant l’adhésion la plus forte.

Par ailleurs, pour nous assurer de la fiabilité du processus, nous avons réalisé de nombreuses simulations mathématiques et statistiques à l’aide d’étudiants du MIT, de l’ENS et de Polytechnique. Tous ces travaux seront rendus publics.

Enfin, entre octobre et novembre, les candidats finalistes partiront en campagne dans les capitales régionales pour débattre entre eux et avec les citoyens. A l’issue de cette phase de débat se déroulera le vote final, fondé sur le même système de vote qu’exposé précédemment : les citoyens pourront se prononcer sur chacun des finalistes.

Toutes les données de vote seront publiques et vérifiables par tous.

le democratol de la laprimaire.org
Democratol contre « l’impuissance politique »

Quelle technologie utilisez-vous pour obtenir ce résultat ?

Notre application est basée sur Telegram Messenger, une application de messagerie sécurisée. Nous avons spécifiquement développé un robot au sein de cette application qui permet de discuter comme vous le feriez avec un ami. L’expérience utilisateur est extrêmement intuitive.

Comment ce candidat pourrait-il faire face à ses adversaires issus de la classe politique traditionnelle ? 

Nous accompagnons les candidats dès l’ouverture de LaPrimaire.org afin de leur fournir les outils leur permettant de bien cerner les enjeux de mobilisation et media. Concernant le vainqueur, nous l’accompagnerons dans sa campagne. Il faudra créer un parti politique pour être en conformité avec la loi sur le financement des campagnes politiques. Nous l’aiderons à obtenir ses 500 parrainages, via 2 axes. En premier lieu par le biais des citoyens qui pourront mobiliser leur maire. Il existe plus de 18 000 communes de moins de 300 habitants, dont les élus sont plus accessibles et mobilisables. Ensuite, nous agirons par le haut, au travers de certaines personnalités emblématiques qui nous ont d’ores et déjà promis de nous aider.

Avez-vous un objectif électoral ?

Aucun. Nous ne sommes pas un parti politique et ne raisonnons pas en termes de résultat électoral. Nous portons un projet politique (et non politicien) consistant impacter favorablement la démocratie française, notamment en contribuant à renouveler l’offre politique et en impactant le débat d’idées des prochaines élections. Pour cela, nous avons conçu et développé un outil numérique fiable, opérationnel et sécurisé permettant la mise en œuvre ce projet. C’est le seul outil existant aujourd’hui remplissant ces critères, et surtout porté par des personnes entièrement indépendantes. A minima, nous voulons faire émerger un candidat ou une candidate crédible, son équipe et un programme représentatif des attentes des Français. Nous voulons démontrer qu’il est possible de faire de la politique autrement et inciter les partis politiques à se réinventer. Ensuite, il s’agit d’impacter le débat d’idées de la présidentielle et de faire en sorte que les candidats des partis politiques se positionnent par rapport à celui issu de LaPrimaire.org.

Et après la présidentielle ?

Nous organiserons des primaires pour les élections législatives. LaPrimaire.org n’est pas un projet éphémère, nous souhaitons faire émerger un véritable mouvement de fond, durable. Cette approche est inédite dans le monde. Notre ambition est que la France devienne un vrai laboratoire sur ce sujet et ouvre la voie d’une révolution démocratique bienveillante.

Propos recueillis par Laure Kepes

@LaureKepes