Abstention et vote blanc : un comportement modéré au premier tour présidentiel, en forte hausse au second

Une inscription sur les listes électorales qui ne montre aucun mouvement de désintérêt pour les élections, une abstention et des votes blancs et nuls qui restent relativement faibles au premier tour de la présidentielle mais progressent fortement au second. L’explication de la non-participation – qu’elle passe par une abstention ou un vote blanc ou nul –
Abonnez-vous ou connectez-vouspour lire la totalité de cet article.