Après la crise qui vient : sur quoi fonder une nouvelle organisation financière internationale ?

Un titre récent d’un grand journal du matin n’était pas fait pour rassurer : « Faut-il craindre une nouvelle crise financière ? ». États d’âme passagers comme les marchés en connaissent souvent ? Mais le titre du dernier livre de Jacques de Larosière n’est pas non plus réjouissant : Les lames de fond se rapprochent1.
Abonnez-vous ou connectez-vouspour lire la totalité de cet article.