Coupe du Monde féminine de football 2019 : Pas de voilées en vue !  Un répit avant les JO Paris 2024 ?

Le sport est et à toujours été porteur de problématiques allant au-delà de l’aspect strictement sportif de la compétition. La Coupe du Monde féminine de football 2019 semble en être épargnée mais le débat relatif à l’équipement des joueuses et l’interdiction de toute expression religieuse ou politique reste sous-jacent à l’horizon des JO de Paris en 2024. Linda Weil-Curiel, avocate reconnue, notamment pour avoir fait « criminaliser » l’excision et porté en France devant la Cour d’Assises une quarantaine d’affaires, porte un point de vue très différent sur ce sujet que d’autres associations. Egalement l’auteure d’un livre avec la participation de Natacha Henry, Exciseuse, suite à la condamnation et au procès retentissant de Hawa Gréou en février 1999 et co-auteure de « Comment l’islamisme a perverti l’Olympisme ? », 2018, Chryséis Editions, Linda Weil-Curiel s’exprime pour la Revue Politique et Parlementaire sur ce qu’elle décrit comme une propagande dans le milieu sportif s’appliquant aux femmes seulement et réduisant de manière significative leur capacité d’émancipation.