Avoir un chez soi pour être soi

Avec le vieillissement se pose la question du maintien à domicile. Pourquoi la plupart des personnes âgées confrontées à des difficultés liées à leur vieillissement exprime le souhait de rester dans le même domicile alors que le logement devient une source d’insécurité, que le lieu habité est désormais trop éloigné des services de soins et des commerces ? Répondre à cette question nécessite d’interroger le sens social du « chez soi ».
Abonnez-vous ou connectez-vouspour lire la totalité de cet article.