Com & politique – Les liaisons dangereuses

Quels sont les enjeux des nouvelles formes de communication souvent perçues com­me des techniques de propagande et de manipulation ? Les médias font-ils les élections ? Sont-ils les complices des politiques ? Quelle est leur influence sur le vote ? Quel est l’impact des innovations technologiques sur l’accélération de la communication politique ? Les spin doctors sont-ils les grands gourous ? les sondages toujours omniprésents sont-ils crédibles ? Quel est le rôle de l’esthétique dans l’élection ? Les États-Unis sont-ils  l’origine de la communication politique ? 

Pour répondre à ces interrogations fondamentales, Pierre-Emmanuel Guigo, enseignant-chercheur en communication, fait appel à la recherche en sciences sociales des XXe et XXIe siècles. Sa réflexion est clairement interdisciplinaire et tente de replacer les débats  entre une approche critique qui dénonce la communication politique comme une forme de manipulation et une approche plus quantitativiste et positive qui considère la communication comme un moyen de démocratisation de la société.

Le thème central de la communication politique constitue le fil conducteur de l’ouvrage, néanmoins les chapitres sont indépendants les uns des autres, laissant au lecteur toute liberté de consulter le thème  qui l’intéresse plus particulièrement.

Beaucoup d’autres questions ne sont pas abordées ou très peu et qui mériteraient à elles seules des ouvrages entiers à l’instar de la politique et le numérique. L’auteur y pallie en proposant une bibliographie exhaustive et des références sérieuses et indispensables. Il faut reconnaître que ce terrain d’études est en pleine évolution.

La lecture de cet ouvrage suscite une question essentielle : comment trouver une communication qui restitue la crédibilité du politique et renoue un lien de confiance avec les citoyens ?

Pierre-Emmanuel Guigo
Editions Arkhé, 2017
206 p. – 15,50 €