Emmanuel Macron ou le paradoxe de Peguy* : une campagne traditionnelle pour une révolution politique sans précédent

Depuis la première élection présidentielle au suffrage universel, la plupart des campagnes ont été l’occasion d’évolutions majeures concernant ce qu’il est convenu d’appeler « la communication politique ». 1965 est la première présidentielle au suffrage universel. Elle est donc par définition une campagne d’un nouveau type. Deux phénomènes principaux la caractérisent. D’une part, l’utilisation des techniques
Abonnez-vous ou connectez-vouspour lire la totalité de cet article.