Interview avec Thierry Damerval: l’ANR signe un partenariat avec la région Normandie

Avec la signature d’une convention de partenariat avec la région Normandie, l’ANR donne à la région une place plus importante dans la programmation scientifique. Nous revenons avec Thierry Damerval, Président directeur général de l’Agence nationale de la recherche, sur le contenu et le sens de ce partenariat.

 

L’ANR signe une convention de partenariat avec une région, la région Normandie. Cela signifie-t-il que l’échelon régional est désormais un acteur à part entière de la programmation scientifique ?

Les régions sont depuis longtemps impliquées dans le soutien à la recherche et l’innovation. Elles définissent des orientations et des priorités, notamment dans le cadre de leur Schéma régional de l‘enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation ou de la Stratégie de spécialisation intelligente demandée par l’Europe. Il est logique qu’il y ait au niveau de l’ANR une programmation nationale, et au niveau des régions une programmation régionale. Les deux peuvent être complémentaires et articulées, c’est le sens de ce partenariat avec la Région Normandie qui a été la première à souhaiter formaliser un accord général de coopération avec l’ANR.

 

Quels sont les grands axes de cet accord et comment y associez-vous les universités qui sont des acteurs locaux de la recherche ? 

Le premier objectif est de rendre nos offres de financement respectifs plus claires et lisibles pour les laboratoires. Dès la rentrée prochaine, nous irons ensemble dans le cadre de l’ANR Tour (rencontres annuelles de présentation des actions de l’agence auprès des acteurs locaux de la recherche et de l’innovation) présenter nos actions respectives de soutien à la recherche aux laboratoires et acteurs de la recherche et de l’innovation en Normandie. Nous apporterons également à la Région, aux établissements d’enseignement supérieur et de recherche et plus généralement aux acteurs locaux de la recherche et de l’innovation les éléments de cartographie des projets que nous soutenons afin d’alimenter, au côté d’autres données, leurs propres analyses stratégiques. Nous pourrons également organiser l’évaluation pour des appels à projets financés par la Région. Enfin, l’objectif est de renforcer les liens entre recherche et innovation, avec un fort soutien à la recherche amont dans nos actions mais également des dispositifs de soutien à la recherche partenariale public/privé qui constituent des soutiens à l’innovation et au développement économique régional. La ComUE Normandie Université et ses membres seront pleinement associés à ce partenariat.

 

Cette première a-t-elle vocation à se généraliser ? 

Nous avons déjà des interactions avec de nombreuses régions. La région Guadeloupe par exemple nous confie depuis plusieurs années l’évaluation de leurs appels à projets. Avec la région Normandie, c’est la première fois qu’un accord de coopération englobe l’ensemble des actions que nous pouvons mener conjointement. Nous souhaitons bien entendu que ces partenariats se développent, en les adaptant aux besoins et spécificités des régions.

 

Thierry Damerval

Président directeur général de l’Agence nationale de la recherche (ANR)