J’ai choisi de bien vieillir

Que faire des trente années de vie supplémentaire que nous offrent les progrès de l’espérance de vie ? Loin d’être un naufrage, le troisième âge doit être celui du renouveau.

« Des écarts ? Pas à mon âge ! », « Internet, smartphone, je m’emmêle les pinceaux », « Le sport, à mon âge, ça ne sert plus à rien ! ». Ce livre écrit par Françoise Forette, professeur en médecine interne et de gériatrie à l’Université Paris-Descartes, et Laurence Dorlhac, journaliste, fustige les préjugés. S’appuyant sur de récentes études scientifiques, il démontre au contraire que nos aînés doivent profiter longtemps pleinement de la vie !

Les auteurs proposent des solutions pour mieux aborder le troisième temps de l’existence et s’y épanouir. Pour rester en pleine forme aussi longtemps que possible, c’est-à-dire actif et autonome.

Cet ouvrage est un plaidoyer pour la prévention d’un vieillissement en mauvaise santé, solitaire et désespéré et pour la promotion d’une avancée en âge active, chaleureuse, sereine et ouverte à la vie. Sport décomplexé, nutrition-plaisir, sexualité sans tabou, relations sociales chaleureuses, activités dynamisantes, optimisme raisonné, estime de soi et goût des autres : toutes les facettes de la prévention adaptée à la vie de tous les jours sont abordées de façon claire et documentée.

Chaque chapitre du livre se termine par une série de témoignages de personnes âgées.

Et si on intégrait peu à peu dans son quotidien de vrais moments pour se préparer à bien vieillir ? « Pour que le plus grand nombre prenne ce pari, il faut insister sur le travail qui reste à faire en termes d’éducation de la population » concluent Françoise Forette et Laurence Dorlhac.

Françoise Forette et Laurence Dorlhac
L’Archipel, 2015
336 p. – 17,95 €