Jean-Paul Delevoye nommé Haut commissaire à la réforme des retraites

L’ex-président du CESE, ancien ministre chiraquien et proche d’Emmanuel Macron, a été nommé jeudi en Conseil des ministres Haut commissaire à la réforme des retraites.

Agé de 70 ans, Jean-Paul Delevoye a une longue carrière politique locale et nationale : maire, conseiller général, député, sénateur, ministre de la Fonction publique, de la Réforme de l’Etat et de l’Aménagement du territoire, médiateur de la République puis président du Conseil Economique, Social et Environnemental.

Placé sous l’autorité de la ministre des Solidarités et de la Santé, Jean-Paul Delevoye a pour missions d’organiser la concertation avec les principaux acteurs du champ des retraites et de coordonner, au niveau interministériel, les travaux de préparation de la réforme des retraites, de rédaction des projets de textes législatifs et réglementaires et de suivi de leur mise en oeuvre.

L’objectif de cette réforme « est de mettre en place un système universel de retraites par répartition et que ce système garantisse l’égalité de tous devant le risque vieillesse, pour faire en sorte qu’un euro cotisé donne à tous les mêmes droits à pension » a souligné Christophe Castaner, porte parole du gouvernement lors du compte rendu du Conseil des ministres. « Cela suppose évidemment d’harmoniser les nombreux régimes existants. Il en existe 37 actuellement en France » a t-il rappelé en soulignant que l’objectif était d’engager « rapidement les discussions avec les partenaires sociaux pour aboutir à une loi-cadre, qui sera préparée en lien avec Jean-Paul Delevoye mais par la ministre des Solidarités et de la Santé au premier trimestre 2018 ».

Chargé de piloter la réforme des retraites des fonctionnaires en 2003 alors qu’il était ministre de la Fonction publique de Jacques Chirac, il avait réussi à ramener les syndicats autour de la table après plusieurs mois de conflit. Cette expérience l’aidera t-elle à relever ce lourd défi ?