L’institut du monde arabe fêtera ses trente ans à l’automne. Quels projets en perspective ?

En 2013, Jack Lang a été nommé par le chef de l’Etat et par les pays de la Ligue arabe pour diriger l’Institut du monde arabe et lui donner une nouvelle attractivité. Entre expositions, colloques, rendez-vous économiques, spectacles et ateliers, l’Institut du monde arabe a vu son nombre de visiteurs doubler jusqu’à en atteindre un million en 2014.   A l’automne prochain, l’IMA fêtera ses trente ans et le président du centre culturel voit les choses en grand pour cet anniversaire.

Rénovation et nouveaux espaces

Les travaux les plus notables concernent la bibliothèque et la façade de l’Institut.
La façade du bâtiment, avec l’usure et le temps, a vu ses moucharabiehs s’abîmer et plusieurs diaphragmes se bloquer. En rénovation depuis janvier 2017, les moucharabiehs seront réactivés pour le mois de septembre prochain. La bibliothèque, quant à elle, a réouvert au mois de mars après trois ans de travaux. Le 30 novembre, le centre culturel flambant neuf, sera prêt à célébrer son trentième anniversaire.

Le coût du plan de rénovation global est estimé à 17 millions d’euros. Si la France en est le premier et principal financeur, les pays arabes participent au financement des travaux. En effet, le Qatar et le Koweït ont donné 3 millions d’euros pour la rénovation de la bibliothèque et l’Arabie saoudite et le Qatar prennent en charge les 3,5 millions d’euros nécessaires à la restauration des moucharabiehs.

L’Institut du monde arabe, outre un nouvel éclat, recevra de nouveaux espaces. Il accueillera une nouvelle salle d’exposition, vaste de 500 m2 et capable de recevoir des expositions d’une plus grande ampleur. Il se dotera également d’un centre d’apprentissage, muni de salles de cours destinées à l’enseignement de l’arabe. Enfin, et toujours dans un cadre pédagogique, des activités à destination des plus jeunes seront prévues dans des espaces dédiés à cet usage. Enfin, l’Institut se dotera d’un pôle plus « professionnel » en inaugurant des salles de congrès et de séminaire.

Projet de mise en lumière de jeunes artistes

En vue du trentième anniversaire, Jack Lang a donné carte blanche au rappeur français Oxmo Puccino pour préparer et mettre en œuvre un projet. L’artiste a fait le choix de partager sa carte blanche et d’offrir ainsi leur chance à de jeunes artistes émergents ou méconnus. L’appel à projets a été lancé sur les réseaux sociaux et concerne quatre disciplines : la danse, les arts numériques, l’écriture et l’interprétation ainsi que les arts culinaires. Dans chacune de ces disciplines, trois jeunes artistes seront retenus pour présenter leur projet artistique dans le cadre de l’événement anniversaire de l’IMA.

Futures expositions dévoilées

En vue de l’évènement, l’Institut du monde arabe prépare deux nouvelles expositions. L’une s’attachera à mettre en lumière le lien entre la civilisation arabo-musulmane et l’Afrique subsaharienne, l’autre proposera un regard sur la coexistence des religions dans le monde arabe en se concentrant, plus particulièrement, sur l’identité des chrétiens d’Orient.

Romane Guéchot

Photo : Francine Allard/Wikimedia Commons