Osons la décentralisation

Le titre du livre de Vincent Aubelle annonce déjà la couleur. Depuis plus d’un an, les citoyens voient se profiler sur leurs écrans les multiples découpages dessinant les régions sur la carte de France. Jamais la géographie n’a eu autant le vent en poupe. La décentralisation refait son retour en force.

Introduite en 1982 sur la base du modèle issu de la Révolution de 1789, elle avait déjà coûté la présidence au général de Gaulle suite au référendum du 27 avril 1969.

Cet échec a eu pour première conséquence de différer la création de la région comme collectivité territoriale de plein exercice. La deuxième conséquence a été de faire dépendre les évolutions en matière de décentralisation de la seule délibération des élus. Et depuis, plusieurs tentatives de refondation du modèle issu de 1789 ont eu lieu, et après moult hésitations, sont parvenues à relancer la décentralisation comme enjeu capital rappelle Vincent Aubelle, professeur des universités. Il insiste dans “Osons la décentralisation” sur l’opportunité et les défis de cette réforme. Aujourd’hui, alors que de multiples rapports ont été publiés pendant près de trente ans insistant sur la pertinence de repenser notre organisation territoriale, la nécessité du rétablissement de l’équilibre budgétaire pousse à accélérer cette démarche. Certes, l’action des collectivités territoriales s’inscrit dans un cadre budgétaire, toutefois celui-ci ne constitue pas à lui seul une politique, rétorque l’auteur, précisant : “pour réformer l’organisation des collectivités territoriales acceptons qu’avant de parler d’efficacité, la décentralisation contienne une dimension politique : celle du « vivre ensemble »”.

L’analyse historique, politique, économique et financière, menée par Vincent Aubelle sur la construction de la décentralisation donne des clefs de lecture au sujet des débats autour de cette question et permet de mieux appréhender les enjeux fondamentaux des évolutions futures.

Vincent Aubelle
Osons la décentralisation – Il est temps de décider de vivre ensemble

Berger-Levrault, 2014
210 p. – 24 €