Où en est-on de la consécration du pouvoir juridictionnel sous la Ve République ?

L’émancipation de la justice sous la Ve République relève d’une multiplicité de facteurs. Sur le plan des règles, la subjectivisation du droit, la fondamentalisation des droits, la pénalisation de la vie politique et, plus largement, la juridicisation croissante des rapports sociaux. Sur le plan des acteurs, la dégradation du lien de confiance entre les citoyens
Abonnez-vous ou connectez-vouspour lire la totalité de cet article.