Radicalisation de la jeunesse – Le monde des extrêmes

La montée du radicalisme, religieux et politique, a nettement marqué l’Europe ces derniers mois. La séduction croissante qu’exercent « les extrêmes » sur une fraction de la jeunesse en colère, en proie à l’inquiétude ou désabusée, interroge. Dans « radicalisation de la jeunesse », Michel Fize dresse un portrait scientifique extrêmement rigoureux des jeunes tentés par le radicalisme.

Le terme radicalisation revient en boucle dans les médias au rythme des attentats djihadistes et de leurs conséquences. Que reflète ce vocable apparu déjà au XVème siècle et qui détrône actuellement bien d’autres « passés de mode » comme « extrémisme (politique) intégrisme (religieux ou fanatisme ? Le monde a toujours connu des radicalités extrémistes, de droite ou de gauche, catholiques, musulmanes ou juives. Ce livre se concentre sur les deux radicalités dominantes, la radicalité politique extrémiste du type Front national, et la radicalité politique et religieuse islamiste qui exercent une séduction croissante sur une fraction de la jeunesse.

Michel Fize, est au faîte de ces questions en tant que sociologue (Cnrs) et écrivain, spécialiste des questions d’adolescence, de jeunesse et de famille auxquelles il a consacré une trentaine d’ouvrages.

Parmi ses dernières publications, L’Adolescence pour les nuls (First, 2010), Les Nouvelles Adolescentes (Armand Colin, 2010), Le Bac inutile (L’Œuvre, 2012), Mon Adolescent en 100 questions (Eyrolles, 2013), Jeunesses à l’abandon – La construction universelle d’une exclusion sociale (Mimésis, 2016).

Il analyse dans cette étude les divergences et les convergences de la jeunesse du Front national et de la jeunesse djihadiste et propose par la suite les urgences d’aujourd’hui et les besoins de l’Europe de demain.

La jeunesse du Front national et la jeunesse djihadiste forment de prime abord deux mondes différents. La première est une radicalité « contestataire »essentiellement « contre … contre un système politique jugé « pourri », un système économique jugé excluant. »

La seconde exprime une radicalité délibérément « offensive », « radicalité pour … un monde assaini guidé par les justes préceptes religieux de l’Islam , un monde débarrassé des orgies occidentales (loisirs, fêtes, alcool…… »

« Le Front national , pour des jeunes souvent en grandes difficultés sociales (mais pas toujours, apparaît comme un recours, « la dernière chance » même pour dire leur désespérance et leur attachement aux valeurs traditionnelles ». D’ailleurs, le Fn joue pleinement la « carte jeunesse », à tous les niveaux, et très concrètement, souligne l’auteur .

De l’autre côté , avec le djihanisme, les jeunes en mal de repères et d’avenir dans la société française, trouvent selon leurs propres termes , une « sécurité » . L’auteur cite la sociologue et l’écrivaine Chahla Chafic : « L’offre islamiste propose à ces jeunes un paquet assez complet qui répond aux besoins […] d’ordre et de rébellion ; de cadre, de sécurité, et d’aventure ; de soumission et de domination ». Ils vont donc vers le djihadisme d’aujourd’hui , une espèce « d’idéologie politico-religieuse complète, tant il est vrai que pour l’islam il n’existe pas de coupure entre le religieux et le politique ».

Dans une second volet , Michel Fize, analyse les convergences entre la jeunesse du Front national et la jeunesse djihadiste qui se rejoignent par la précarité de leur statut. L’une et l’autre incarnent « cette génération sacrifiée », privée d’à peu près tout : réussite scolaire, emploi, autonomie financière. « Ces deux jeunesses vivent donc cette galère au quotidien, qui les rend perméables à toutes les aventures « radicales », politiques ou pseudo-religieuses».

Parmi les solutions proposées dans ce livre, on dénombre : désarmement des cités, éradication de la drogue, association aux responsabilités publiques, insertion éducative et professionnelle, création de dispositifs innovants et efficaces à l’instar des établissement publics d’insertion (Epides), extension de la mixité sociale, lutte contre les discriminations et le délitement social et moral…

Cet essai qui décortique avec clarté et pédagogie les failles de notre société, le désarroi d’une jeunesse en quête de sens, nous interpelle profondément et nous fait prendre conscience de l’urgence des actions à mener à moyen et long terme pour redonner espoir à notre jeunesse déboussolée.

Radicalisation de la Jeunesse
Le monde des extrêmes
Michel Fize
Editions Eyrolles, 2016
162 p. – 16 €

Laisser un commentaire

*