Ramses 2018 – La guerre de l’information aura-t-elle lieu ?

À l’occasion de la parution de Ramses 2018, Thierry de Montbrial analyse les développements internationaux des derniers mois de l’année 2017 ; la politique étrangère de Donald Trump et le rôle important des entourages « au début de juilet 2017, on peut déjà se réjouir de ce qu’aucune faute irrémédiable n’ait été commise par le nouveau pouvoir américain. En l’occurrence, l’absence de faute est déjà un succès » souligne T. de Montbrial. Il met en garde contre la dégradation de la situation entre les États-Unis et la Corée du Nord où sont rassemblés les ingrédients d’un cocktail explosif.

Concernant notre pays, il juge de bon augure l’élection du nouveau président qui annonce le réveil de la France et de l’Europe. Pour ce qui est de la situation du Moyen-Orient compliquée, il examine la « tempête en Turquie » et les limites du pouvoir d’Erdogan ; analyse les stratégies de deux autres États importants du Moyen-Orient : l’Iran et l’Arabie saoudite. « Les grandes puissances concernées par le Moyen-Orient doivent veiller à ne pas se laisser prendre dans le filet des jeux sectaires, dont la disparition prochaine reste un vœu pieux. Sur un plan géopolitique plus traditionnel, ces puissances n’ont aucune raison – pas même les États-Unis ou la Russie – de choisir entre l’Arabie Saoudite et l’Iran. Les deux logiques de base, complémentaires, pour une stabilité durable, ne peuvent être que la sécurité collective et l’équilibre des puissances » affirme-t-il. « Jamais le système international n’a été aussi interdépendant et aussi vulnérable aux chocs. Il y en a eu beaucoup ces derniers mois. Quelles leçons positives en tirer ? » se demande Thierry de Montbrial.

Par ailleurs, trois questions majeures sont posées dans cet ouvrage. Le désordre visible du monde prélude-t-il à une dangereuse décomposition, ou à une réorganisation qui articulerait jeu des puissances et interdépendance ? Que pèse réellement, que pèsera demain la Russie, symbole du « come back » de la puissance sur la scène conflictuelle ? Enfin, l’information n’est-elle pas le nouveau référentiel des relations internationales, définissant une nouvelle scène, de nouveaux enjeux, de nouveaux moyens d’affrontement ?

La dernière partie « repères » groupe une chronologie 2016-2017, le monde en cartes, et le monde en chiffres.

Ouvrage de référence, Ramses 2018 s’adresse aux chercheurs et lecteurs curieux de l’évolution socio-économique de chaque région du monde et des relations internationales.

Sous la direction de Thierry de Montbrial et Dominique David
Publié par Dunod pour l’Ifri, 2017
350 p. – 32 €