Sans domicile fisc

Dans « Sans domicile fisc », Alain Bocquet, député, et Éric Bocquet, sénateur, décryptent les mécanismes des paradis fiscaux et dressent un réquisitoire contre les affres de la mondialisation financière.

Évasion, optimisation fiscale et fraude font perdre chaque année entre 60 et 100 milliards d’euros au budget de la France et plus de 1 000 milliards en Europe.

Les deux frères reviennent sur les scandales successifs : HSBC, UBS, LuxLeaks, OffshoreLeaks, SwissLeaks, Panama Papers, etc. « Fraudeurs, optimisateurs, blanchisseurs, évadés ou exilés nous volent (…) Il est temps de passer de la parole aux actes. Ramenons les « sans domicile fisc » sur la voie de la justice » déclarent les deux parlementaires. Et même s’ils conviennent que les États ont engagé une lutte contre les paradis fiscaux, ils regrettent que les intérêts commerciaux et l’influence des financiers empêchent d’aller plus vite.

Aussi préconisent-ils une série de mesures concrètes telles que la création d’un observatoire parlementaire de lutte contre la fraude et l’optimisation fiscales, la mise en place, à l’image de la Cop sur le climat, d’une Cop fiscale internationale sous l’égide de l’Onu, l’amélioration des moyens de l’administration fiscale et de la justice financière, la protection des lanceurs d’alerte ou encore la mise sous embargo des paradis fiscaux.

Alain et Eric Bosquet
Préface de Jean Ziegler
Cherche Midi, 2016
288 p. – 17,50 €