Sauver la démocratie

« Sauver la démocratie » de Jean Girardon s’adresse à toutes celles et ceux qui désespèrent de la démocratie. Il entend proposer quelques réflexions pour restaurer la confiance du peuple dans le gouvernement pour que la France continue de porter haut et fort son message d’humanité.

Dans les territoires où la pratique séculaire de la démocratie organise la vie politique, des citoyens de plus en plus nombreux en contestent le bien-fondé soit en s’abstenant de voter, soit en apportant leurs suffrages à des forces politiques qui prônent d’autres valeurs. Pourtant la démocratie, en dépit de ses imperfections, constitue un véritable rempart contre la déshumanisation de nos sociétés, contre les abus de toutes sortes.

L’ouvrage, comme son titre l’indique, est un plaidoyer pour sauver la démocratie en mettant en œuvre les moyens que nous apportent la science et la technique du XXIe siècle.

L’auteur, Jean Girardon, professeur émérite à la Sorbonne et maire de Mont Saint-Vincent depuis 1983, est convaincu que la « démocratie va mal » et constate que les citoyens ne font plus confiance à leurs élus. Il faudra pourtant la sauver car elle porte une conception du pouvoir qui la distingue d’autres systèmes comme le soulignent Winston Churchill « la démocratie est le pire des régimes à l’exception de tous les autres » et Abraham Lincoln pour qui : « la démocratie est le gouvernement du peuple par le peuple pour le peuple » .

Rappelant l’apparition progressive de la démocratie et son acheminement de l’idéal à la réalité – à l’instar de son installation en Occident au XIXe siècle – Jean Girardon mesure le poids des critiques adressées à ce concept dès la seconde moitié du XIXe siècle, soit pour le contester dans son principe, soit pour critiquer l’usage que la démocratie fait de l’idéal dont elle se réclame. Il analyse par la suite les deux principaux défis auxquels elle a été confrontée : la colonisation qui l’a projetée sur des territoires lointains ayant d’autres cultures, et les bouleversements sociétaux entraînés par la révolution industrielle « malgré le pouvoir démocratique, les lumières ne brillent ni partout ni pour tous ».

Un chapitre spécial est consacré à  l’exemple de la démocratie suisse. J. Girardon vante la large pratique de la démocratie directe qui place le citoyen au cœur du pouvoir, l’éclatement du pouvoir entre les trois niveaux – fédéral, cantonal et communal – qui permet de prendre en compte la diversité, enfin la séparation des fonctions du pouvoir – législative, exécutive judiciaire – à tous les niveaux qui sauvegarde la liberté individuelle et renforce l’État de droit. En dépit de la réussite de ce modèle démocratique, la Suisse n’échappe pas à la crise de la démocratie qui se dessine au XXIe siècle.

Le maire de Mont Saint-Vincent demeure optimiste et refuse la fatalité du glissement de la démocratie vers l’oligarchie, perçu par de nombreux observateurs de la vie politique. Il pense qu’avec la mondialisation et les connexions qu’elle établit entre les hommes d’un continent à l’autre, le modèle démocratique, par son respect pour la dignité humaine et son efficience économique et sociale, offre aux hommes de demain « la combinaison la plus harmonieuse entre l’être et l’avoir ».

Jean Girardon formule quelques propositions pour une démocratie rénovée : nul individu ne peut exercer plus d’un mandat électif ; éviter les parachutages « comment peut-on représenter sincèrement un territoire où on ne vient que pour se faire élire et qu’on quittera pour viser un autre mandat ? » écrit-il ; nul ne peut, au cours de son existence, exercer plus de deux mandats parlementaires, ni plus de deux mandats électifs au sein d’une même collectivité publique de plus de 2 000 habitants, trois dans une collectivité dont la population est inférieure à ce seuil ; il est essentiel qu’un élu conserve une activité professionnelle à côté de sa vie politique « il penserait ainsi à autre chose qu’à garder son siège ».

Ce livre pourrait susciter des éléments de programme pour des candidats à l’élection présidentielle.

Sauver la démocratie
Regards sur la démocratie au XXIe siècle
Jean Girardon
L’Harmattan, 2016
172 p. – 18 €