Sciences et société

Sciences et société n’évoluent pas nécessairement au même rythme tandis que le champ des normes ne cesse de s’accroître, de se complexifier et de devenir pour le droit une source de perplexité nous enseigne cet ouvrage collectif dirigé par Marie-Françoise Chavallier-Le Guyader et Jean-Marie Dabadie.

Comment sciences, éthique et droit interagissent-ils et selon quelle dynamique ? Comment de nouvelles normes émergent-elles ? Les normes juridiques et éthiques sont-elles toujours décalées par rapport aux avancées de la recherche scientifique ?

Ces questionnements, analysés par des spécialistes de disciplines diverses, nous permettent de comprendre comment se déploient normes et valeurs, en interaction, parfois en opposition, dans les différents champs d’activité.

Le premier thème abordé porte sur la science, les normes et les valeurs : les différentes normes, éthiques, sociales, juridiques et techniques, renvoient-elles à des phénomènes comparables ? À ces questions répondent des spécialistes en physique, droit et philosophie. S’ensuit le développement d’un thème d’actualité relevant de la bioéthique qui s’ouvre sur une analyse philosophique de la normativité et l’incertitude dans le champ médical, complétée par le regard des spécialistes en biologie et en droit. L’accélération des technologies dans le domaine de la vie et de la santé appelle toujours la réflexion éthique. Aussi, “Dans un contexte de mondialisation, les prescriptions légales nationales sont largement dépassées, transgressées dans la pratique, réalité qui donne toute son importance à la construction d’un droit international et européen de la bioéthique”. Les réflexions sur la bioéthique ont permis de faire émerger l’expertise et la responsabilité scientifique, objet de la troisième partie. Enfin, pour terminer, l’ouvrage pose la question de l’enjeu de l’élaboration et de l’application des normes pour l’innovation. Malgré les apparences les normes ne sont pas figées : elles suivent l’évolution des sciences et des technologies.

“Penser le progrès comme la capacité à partager des normativités et des normes” telle est l’ambition de cet ouvrage, issu de la quatrième université d’été de l’Institut des hautes études pour la science et la technologie (IHEST).

Ouvrage collectif sous la direction de Marie-Françoise Chevallier-Le Guyader et Jean-Marie Dabadie
Sciences et société – Les normes en question

Actes Sud/IHEST, collection “Questions vives”, 2014
310 p. – 28 €