Un berger à l’Elysée

Dans son livre « Un berger  à l’Elysée » Jean Lassalle entend porter la voix des oubliés, dont les agriculteurs et proposer un « nouveau contrat social ».

Jean Lassalle est connu pour ses coups d’éclat : chant béarnais en pleine séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale pour protester contre la fermeture d’une unité de gendarmerie dans sa circonscription, grève de la faim pendant 39 jours pour dénoncer la délocalisation d’une usine implantée dans la vallée d’Aspe, marche de plus de 5 000 km à travers la France.

Le député-maire des Pyrénées Atlantique, s’est lancé dans la course à l’Élysée. « Je ne représente aucun parti, ni aucun mouvement politique. Je représente un courant. Ce courant qui, tel un courant marin, ne se voit pas mais qui provoque un léger frémissement au changement de température qu’il apporte. Après avoir parcouru à pied la France, je m’engage à faire émerger ce courant, ce qui permettra aux Français de voir leurs pensées profondes et leurs souhaits enfin représentés, soutenus, valorisés » annonce-t-il.

Dans son livre-programme « Un berger à l’Élysée », l’ancien vice-président du MoDem dénonce la financiarisation du monde, la perte de la place de l’homme, la domination croissante de la technique, la globalisation, l’économie spéculative, les fusions-acquisitions. « Le monde bascule sous nos yeux, emporté par une spéculation financière devenue folle, sans contre-pouvoirs. Nous l’y avons bien aidé. Notre pays vit sous le joug terrifiant de la dictature financière », déplore-t-il.

À la suite de ces constats, Jean Lassalle décline les grandes lignes de son projet : abroger la loi NOTRe, redonner aux communes leur liberté de décision sur tous les sujets d’intérêt local, renégocier les traités européens, développer l’apprentissage, défendre une agriculture de qualité, les énergies nouvelles, la culture et la langue françaises, réhabiliter l’État en lui redonnant son sens républicain, restaurer le service national, soutenir un projet commun avec l’Afrique, notamment.

Un second ouvrage, à paraître prochainement, détaillera le programme du candidat.

Un berger à l’Elysée
Jean Lassalle
Editions de la Différence, 2016
120 p. – 9,90 €