Fin de parti(e)

Une voix chaude, au timbre brûlé, s’est éteinte. Dans ses éclats et ses soupirs, elle nous parlait toujours de la Gauche. A pas lent, une silhouette imposante s’éloigne, laissant dans son sillage un parfum de gitanes et de combats pour le socialisme. Le mardi 21 mars, Henri Emmanuelli nous a quittés.