Gestion de projet

Les biais comportementaux l’emportent-ils sur les erreurs de gestion dans la contre-performance des grands projets ?

Avec des retards considérables au niveau de leur achèvement, des dépassements de coût parfois faramineux et des retombées économiques largement en deçà des attentes, les grands projets défraient souvent la chronique, en remettant en cause souvent la légitimité de l’action publique. Il semble que des erreurs de gestion et des biais comportementaux puissent expliquer leur contre-performance. Mais quelle explication l’emporte vraiment sur l’autre ?

La croissance économique frappée d’incertitudes sérieuses

La croissance est un paramètre central de notre vie en société. La récession de 2020 a bien montré ce qu’était un univers sans croissance avec, pour ne citer qu’un exemple, plus d’un million de nos concitoyens qui ont sombré en-deçà du seuil de pauvreté. Un million d’êtres additionnels privés d’avoirs et des fruits du développement sociétal. Autant dire que la question de la croissance pour 2021 est une question-clef car elle est un pilier du pacte républicain.

Pièce de 5 francs Napoléon de 1808

L’héritage financier de Napoléon

Cet héritage-là n’est pas le plus connu. On l’oublie souvent mais, dès les premiers jours de sa prise de pouvoir, Napoléon fut confronté à la plaie de finances toujours béante qui avait en partie condamné l’Ancien Régime comme la Révolution. S’il n’avait pas agi rapidement dans ce domaine, son régime n’aurait pas duré, c’est une certitude. S’il réforma dans l’urgence, ses innovations furent néanmoins pérennes, une incontestable réussite, une de plus à mettre à son crédit.

Covid 19 et économie

Les vertiges du déficit public français

Depuis des mois, la France subit le choc exogène de la pandémie résultant de la Covid-19. Ce choc a pris plus de 100.000 vies, désorganisé l’économie et incité l’État à réagir par le truchement d’une politique fortement interventionniste. Comme l’ont écrit, un peu benoîtement et trop rapidement, certains éditorialistes :  » L’État a fait le job ! « .