Touche pas à mon Molière

L’annonce récente d’une réécriture des pièces de Molière a suscité une levée de boucliers dans les milieux intellectuels. C’est un tweet de France Culture qui a déclenché les hostilités : « Des jeunes auteurs et autrices vont réécrire les pièces de Molière pour que les élèves puissent y avoir accès plus facilement, ou du moins, d’une manière nouvelle. La langue de Molière est-elle devenue trop ardue pour les écoliers d’aujourd’hui ? »  Présenté comme cela, la crainte peut paraître légitime de sacrifier l’exigence sur l’autel de l’accessibilité.

Trois instants de printemps. Le renseignement diplomatique soviétique dans la France gaulliste

Pour tous ceux dont le terme de renseignement, qui plus est lorsqu’il est accolé à celui de « soviétique », enflamme l’imagination bercée par les lectures dominicales de John Le Carré et les mémoires des maîtres de l’espionnage de guerre, la parution de Trois instants de printemps. Le renseignement diplomatique soviétique dans la France gaulliste constituera sans doute une surprise. Pour la Revue Politique et Parlementaire, François Vuillemin fait la recension de cet ouvrage.

Petite histoire de l’archéologie libanaise

Au carrefour de l’Europe, de l’Afrique et de l’Asie, la situation du Liban en faisait autrefois un lieu d’échange privilégié et un foyer culturel majeur. Mais les dégats infligés par les conflits politiques et religieux, un certain manque d’intérêt de la part des autorités et une urbanisation galopante menacent le patrimoine historique et archéologique du pays.

L’engagement poétique et politique de l’écrivain Sergueï Lebedev : une recherche du temps présent

Aujourd’hui, il s’avère difficile de se dispenser, à l’occasion du trentième anniversaire de la chute du Mur de Berlin en 1989 suivie de l’implosion de l’Union des Républiques socialistes soviétiques (URSS) en 1991, de réexaminer la période soviétique et post-soviétique. Largement présente dans les médias français ces dernières années, la Russie demeure pourtant lointaine, semble-t-il, aux yeux des Européens. L’œuvre romanesque du jeune écrivain Sergueï Lebedev offre un état des lieux mouvant de la mémoire russe et de son héritage dans la société contemporaine.