Boris Johnson et l’Irlande du Nord : la politique de la terre brûlée

Les récents développements relatifs au protocole sur l’Irlande du Nord ne font hélas que confirmer la stratégie de Boris Johnson depuis le début dans cette affaire. Cet accord fut signé in extremis au mois de décembre 2020 afin de permettre la mise en œuvre effective du brexit à compter du 1er janvier 2021, la manipulation, l’affabulation et les mensonges du premier ministre apparaissent aujourd’hui dans toute leur dimension. Cela vient d’être révélé à la fois par David Frost le ministre de l’Irlande et nord et ancien négociateur pour le brexit de Boris Jonson, et par l’ancien conseiller et éminence grise du premier ministre, l’incontrôlable Dominic Cummings.

Iran manifestations

Coupures d’électricité en Iran, une indignation publique

Le soir du 4 juillet, et en raison des fréquentes coupures de courant, les habitants de plusieurs quartiers à Téhéran et dans de nombreuses autres villes sont descendus dans les rues se manifester en prononçant « mort à Khamenei » et « mort au dictateur ». Les extraits de ces manifestations sont abondamment partagés sur les réseaux sociaux. Un média pro-régime affirme que « les iraniens sont indignés, et le cumul des mauvaises nouvelles qui se sont succédées restreignent le seuil de leur tolérance vis-à-vis de chacune ».

Drapeaux de la Chine et des Etats-Unis

La géopolitique pousse la diplomatie vers des sommets

A nouvelle administration américaine, nouvel outil de diplomatie. Pour tenter d’analyser ce qui se mène dans la compétition géopolitique sino-américaine, venons-en à la partie en coulisse où se dissimulent derrière les photos des sommets nouveaux formats : 2+2 ; conférence virtuelle entre « alliés », les déclarations consensuelles ou d’Artagnantesques « Les Etats-Unis pour tous, tous avec les Etats-Unis ».

Liban manifestation

Liban : Protégez-nous de nos amis

A quelques jours du premier anniversaire de l’explosion du port de Beyrouth, le 4 Août, nous assistons à un curieux ballet diplomatique, passé presque inaperçu.
Au cœur de l’été, deux diplomates postées dans un pays, le Liban, se rendent dans un pays tiers où elles n’ont aucune accréditation, l’Arabie Saoudite, pour solliciter son aide, se substituant visiblement aux autorités libanaises.
Ont-elles agi en leur nom ? Ou au nom des pays qu’elles représentent ? Peut-être au nom des deux ? Curieux et insolite ?

Union européenne

Démocratie contre supranationalité : la guerre des juges aura bien lieu

L’Union européenne est actuellement traversée d’étincelles. Le torchon brûle entre l’Union et les États-membres et entre les institutions européennes elles-mêmes. Et rien ne va plus entre juges européens et juges nationaux. C’est ainsi que la Commission engage une procédure en manquement contre l’Allemagne à propos d’une décision du Tribunal constitutionnel allemand concernant le rachat d’obligations publiques par la Banque centrale européenne et que, au même moment, le Parlement européen vote une résolution contre la Commission pour sa lenteur à sanctionner les violations des « valeurs » européennes commises, selon lui, par certains États membres.

Ebrahim Raisi

Un grand NON à la théocratie et un grand OUI à la laïcité en Iran

L’histoire de la représentation politique n’a connu de régime qui régnait pendant longtemps en opprimant sa nation et en provoquant son insatisfaction et consternation. La survie d’un régime est étroitement liée à sa capacité à répondre aux besoins fondamentaux de ses sujets. La République Islamique de l’Iran, après les élections présidentielles, s’est retrouvée pour la première fois au milieu d’un inévitable dilemme. Les politiques d’amélioration des conditions socio-économiques et celles les éliminant se croisent, et interfèrent ainsi les principales institutions du pouvoir.

Amérique latine

L’Amérique latine, entre statu quo, évolutions et révolutions

L’Amérique latine est, plus que jamais, dans le cœur de l’actualité internationale. La pandémie de la Covid 19 la frappe depuis plus de 20 mois. Elle est à la fois un accélérateur et un révélateur des fractures socio-économiques structurelles qui expliquent, en partie, la violence des soubresauts politiques sur le continent depuis 2019.

Manifestation pour le droit à l'avortement en Argentine

Le dépassement de la frontière du possible – La légalisation de l’avortement et les transformations de l’espace public en Argentine

Si, dès 1921, l’Argentine autorise de manière précoce l’avortement thérapeutique et en cas de viol, la thématique de l’interruption volontaire de grossesse s’installe seulement dans le courant des années 1970 dans l’agenda public suite à l’action des premiers mouvements féministes.