« L’obscurantisme fait que la parole de la science est de plus en plus inaudible »

Depuis 1978, le Comité de défense des scientifiques agit face aux nombreuses violations des droits de l’homme dont sont victimes, à travers le monde, les femmes et hommes de science. Dans une interview qu’il nous a accordée, Édouard Brézin, co-président du Codhos, revient sur le concept de droits de l’homme, évoque sa remise en cause, y compris par les sociétés qui les respectent, et s’inquiète de la montée de nouvelles formes d’obscurantisme fondées sur le rejet du progrès.