Plaquenil : trop tard ne vaut pas mieux que jamais

Pour Jean-Michel Claverie, la décision récente qui restreint l’utilisation du Plaquenil aux malades en « état grave » (c’est-à-dire en pleine pneumonie) est l’illustration parfaite de l’absurdité des demi-mesures politiques guidées par la volonté de ne déplaire ni aux uns (le corps médical majoritairement contre, si on en croit ses collègues qui se succèdent à la télé), […]