L’édito d’Arnaud Benedetti avec notre partenaire Radio Orient

Dans quelques décennies peut-être que des historiens s’interrogeront sur cette grande peur sanitaire qui a vu des sociétés entières se figer, se réfugier dans leurs demeures, confier pour partie la responsabilité de leurs conduites à des autorités mandarinales elles-mêmes en proie au doute et à l’incertitude, suspendre leur vie économique, sociale, culturelle, anesthésier leurs libertés publiques et démocratiques sans broncher ou presque…

L’édito d’Arnaud Benedetti avec notre partenaire Radio Orient

C’est l’interrogation du moment. Elle crépite dans les rédactions. La crise que nous traversons ferait apparaître au grand jour les divergences qui se seraient installées entre le Président de la République et son chef du gouvernement dans la manière d’appréhender une situation hors normes. La réalité c’est que le virus a bien évidemment renversé la table des certitudes les plus affermies du macronisme et met inévitablement à l’épreuve le duo de l’exécutif.

L’édito d’Arnaud Benedetti avec notre partenaire Radio Orient

Dans un entretien qu’il accorde à Paris-Match le Professeur Raoult se fait cinglant. Il s’en prend au conseil scientifique accompagnant l’exécutif dans sa gestion de la crise sanitaire en assimilant l’instance dirigée par J.-F. Delfraissy à une forme de « petainisme » cherchant bien plus le consensus que des solutions énergiques susceptibles de surmonter l’épreuve à laquelle nous sommes confrontés.

L’édito d’Arnaud Benedetti avec notre partenaire Radio Orient

Les conséquences économiques et sociales de la pandémie s’annoncent terribles. Le mot pour l’occasion n’est pas galvaudé. L’arrêt du monde de la richesse et de la démocratie, celui des pays Occidentaux, constitue une fracture dont personne à vrai dire n’est en mesure d’évaluer à ce stade l’ampleur. Pas plus les dirigeants politiques que les maîtres de l’économie, les responsables des organisations internationales que les experts.

Fabien Calvo : « On oppose médecins chercheurs et médecins intuitifs, ce qui est absurde »

Dans une tribune publiée dans le Figaro, Fabien Calvo, Jean-Luc Harousseau et Dominique Maraninchi apportent leur soutien au professeur Raoult en recommandant d’appliquer le traitement associant hydroxychloroquine et azithromycine dès l’apparition des premiers symptômes du Covid-19. Fabien Calvo, professeur émérite de pharmacologie à l’Université Paris-Diderot et ex-directeur scientifique de l’Institut national du cancer, a répondu à nos questions.