Napoléon

Ombres et lumières

Dans l’opacité de la fin du mois d’avril et du début de mai, à l’approche d’un été dont nul ne sait s’il répondra ou non aux attentes et espoirs d’une évolution positive de la pandémie, jamais l’actualité distillée avec plus ou moins d’objectivité par les médias n’aura été aussi lourde de contrastes et de signes avant-coureurs de grands bouleversements…