Covid-19 : Le Conseil d’Etat, entre nécessité des mesures de police administrative et préservation des libertés publiques

Par de nombreuses ordonnances intervenues depuis la mise en œuvre de l’état d’urgence, le Conseil d’Etat s’est efforcé de former un corpus de jurisprudences dans le cadre prévu par la loi n° 2020-290 du 23 mars 2020 relative à l’état d’urgence. Toutefois, la longue liste des rejets de ces recours a pu, selon certains commentateurs, laisser l’impression d’une haute juridiction administrative sous influence. Par Patrick Martin-Genier, essayiste, spécialiste des questions européennes et internationales.