Mexique : avant le procès de la corruption, le procès du populisme

L’arrestation, le 15 octobre dernier, aux Etats-Unis du général Salvador Cienfuegos, ancien secrétaire mexicain de la Défense, pour blanchiment d’argent et trafic de drogue n’est que le dernier acte d’une longue série de cas de corruption aux plus hauts niveaux de l’Etat mexicain. Si l’actuel président a juré d’éradiquer ce mal endémique, ses actes tiennent plutôt d’un populisme qui met en danger la démocratie. Par Nathan Le Guay