La publicité, dernier rempart contre le réchauffement climatique ?

La publicité n’a jamais rencontré d’aussi fortes turbulences. La crise de la Covid-19 aura lourdement fait chuter les investissements publicitaires estimés, dans le scénario le plus optimiste, à -13 % pour 2020. Cette baisse globale dissimule d’importantes disparités car si les médias numériques ont réussi à tirer leur épingle du jeu, les recettes des médias classiques (télé, presse écrite, radio, affichage et bien sûr cinéma) connaitront un effondrement de l’ordre de -22 %, du jamais vu, souligne Thierry Libaert.