Liban manifestation

Liban : Protégez-nous de nos amis

A quelques jours du premier anniversaire de l’explosion du port de Beyrouth, le 4 Août, nous assistons à un curieux ballet diplomatique, passé presque inaperçu.
Au cœur de l’été, deux diplomates postées dans un pays, le Liban, se rendent dans un pays tiers où elles n’ont aucune accréditation, l’Arabie Saoudite, pour solliciter son aide, se substituant visiblement aux autorités libanaises.
Ont-elles agi en leur nom ? Ou au nom des pays qu’elles représentent ? Peut-être au nom des deux ? Curieux et insolite ?

Logistique

Halte à la « logistisation » du monde ?

La crise sanitaire ayant touché les économies mondiales a mis en lumière leur extraordinaire fragilité face aux dysfonctionnements logistiques. En quelques jours du printemps 2020, la paralysie de systèmes de transport et de nombreuses ruptures d’approvisionnement ont fait éclater au grand jour les effets délétères de la mondialisation et les faiblesses industrielles de l’Europe. Alors que d’aucuns s’étaient félicités de la « logistisation » du monde, au service d’une croissance économique sans limite, la Covid-19 nous a confrontés à la réalité d’un univers marchand vulnérable, à la totale merci de grains de sable. Saura-t-on en retenir la leçon ?

Horloge sur fond de drapeau libanais

La paix aujourd’hui au Liban, ou le chaos au Proche-Orient

L’explosion de Beyrouth traduit une blessure plus profonde au Liban, touché par des décennies d’incurie, de compromissions, de lâchetés et de corruption – autant de maux que nos pays occidentaux ne sauraient dénoncer au Liban s’ils ne voient pas combien ils en sont eux aussi atteints, selon François-Xavier Bellamy.

Qu’aurions-nous souhaité entendre dans le discours du Panthéon, le 4 septembre ?

Le Président de la République a livré sa pensée le 4 septembre au Panthéon dans un discours important, à l’occasion du 150e anniversaire de la création de la IIIe République, en s’adressant à cinq nouveaux naturalisés, originaires du Royaume-Uni, de l’Algérie, du Cameroun, du Pérou et du Liban.

Valéry Giscard d’Estaing : l’Europe chevillée au corps

Pour les européens convaincus, les citoyens européens, les chefs d’Etat et de gouvernement, Valéry Giscard d’Estaing restera dans l’Histoire comme le président français qui aura permis à la construction européenne de faire des avancées substantielles. De fait, l’ancien chef de l’Etat est probablement le responsable politique français qui aura, avec François Mitterrand, été le plus grand architecte de l’Europe d’après-guerre.

1870-2020 : Cent cinquante ans de la proclamation de la République – Suite

A l’occasion des 150 ans de la proclamation de la République, l’Observatoire de la vie politique et parlementaire et le Comité Carnot, avec la participation de l’Observatoire des institutions, administrations et collectivités, ont rédigé un « cahier républicain ». La Revue Politique et Parlementaire a décidé d’en publier les contributions. Aujourd’hui « L’Europe est-elle républicaine ? » par Danièle Lamarque.