Médecine et médias

Entre XIXe et XXIe siècle : peut-on être médecin et journaliste ?

S’exprimer dans les médias tout en exerçant la médecine… cela est-il bien compatible ? La question se pose aujourd’hui tant la présence des médecins sur les écrans a pu surprendre nombre d’observateurs. Tout autant que l’espace occupé, certains ont pu s’émouvoir des oppositions, entre ceux et celles qui avaient pourtant été convoqués par des médias très « en demande » pour exprimer le point de vue de la science… Il y a un siècle, être pleinement médecin et journaliste était pourtant tout à fait assumé. Au sein d’une presse médicale particulièrement active, nombre de praticiens écrivaient pour la science et la santé publique sans perdre de vue néanmoins leurs intérêts bien compris.

Membres de l'Assemblée

Les espaces du débat public au XIXe siècle

La genèse de l’espace public actuel date des Lumières, lorsque le Parlement britannique invente les règles du débat politique contradictoire et les jansénistes français ouvrent un débat à la jonction du politique et du religieux, mais aussi lorsqu’à travers toute l’Europe occidentale se développent les académies, les salons, les cercles, les clubs et les cafés qui commentent les affaires de l’État et les articles de la presse d’opinion et qui peuvent à leur tour voir leurs échanges relayés et publicisés.