L’édito d’Arnaud Benedetti avec notre partenaire Radio Orient

L’hiver sera long. Et il pourrait même aller au-delà du printemps. Il est clair qu’à ce stade l’incertitude reste entière quant à la durée de l’épidémie. Le tunnel de demi-existence dans lequel nous sommes entrés ne laisse entrevoir que peu d’issues à court terme.

La vaccination à laquelle s’accroche les pouvoirs publics pour entretenir une forme de patience dans leurs opinions est entravée dans son rythme par une production insuffisante au regard d’une demande mondiale. D’où ce sentiment d’enlisement qui s’installe un peu partout, avec ses ordres et contre-ordres, l’épuisante alternance des confinements et déconfinements, et surtout le métronome d’une comptabilité morbide des victimes.
 
Le plus étrange dans cette période de ciel bas n’est pas tant la sidération des sociétés qui semblent en avoir dépassé désormais le seuil que leur docilité, voire leur apathie démocratique. L’étau de la peur virale et l’étendue d’une communication politique répétitive et monopolisée par le sujet sanitaire fixe l’attention citoyenne dans une étrange attente. Nous sommes entrés dans une phase apparente de grande immobilité des consciences, comme suspendues au ralenti de leurs vies.
 
La France, pays parfois moins éruptif qu’il n’y parait et souvent plus conformiste qu’on ne le dit , semble se résigner à cette résignation latente. Le Premier ministre s’époumone à nous expliquer que le pays s’en sort mieux que d’autres, ses ministres lui emboîtent le pas. À voir, encore une fois.
 
C’est ce moment que choisit le Président, dopé par quelques sondages encourageants, pour s’adonner à l’une de ces piques sémantiques, « provocations » penseront certains, dénonçant « 66 millions de procureurs » alors que paradoxalement l’opinion polit avec calme son comportement. Cette déclaration est en conséquence pour le moins inattendue, voire contre-productive, même si elle s’inscrit dans cette tension permanente dont Emmanuel Macron ne parvient pas à se départir dans sa relation avec le corps social. Qu’ils soient « réfractaires » ou « procureurs », ce qu’à cette heure la situation infirme, les Françaises et les Français ne méritent-ils pas mieux que d’être soumis à des amalgames aussi hâtifs qu’inutiles ?
 
Arnaud Benedetti
Rédacteur en chef