Chômage : L’Allemagne atteint son plus bas niveau depuis 1990

Souvent pris en exemple pour sa compétitivité, l’Allemagne vient d’établir un nouveau record. Après avoir eu des taux de chômage à plus de 10 % il y a quelques années, ce pays ne connaît plus la crise. Le nombre de demandeurs d’emploi a en effet atteint son niveau le plus bas depuis la réunification en 1990.

On peut dire que les ménages allemands ne se sont jamais aussi bien portés. En effet, le chômage touche de moins en moins de foyers outre-Rhin. En mai dernier, le taux ajusté s’élevait à 6,1 %, un record depuis la chute du mur. L’Office fédéral du travail a précisé qu’il s’agit là d’une baisse de 11 000 personnes pour le mois de mai. Une diminution plus importante que celle attendue et estimée par les économistes de l’agence Reuters à 5000.

Avec cette baisse, l’Allemagne va atteindre cette année un niveau record de 43,54 millions d’emplois pour, si la tendance se maintient, avoir ensuite près de 44 millions de personnes avec un travail en 2017.

Des effets positifs sur la croissance 

Ces évolutions laissent penser les économistes que l’Allemagne va continuer de voir son PIB progresser fortement. En 2015, le pays a connu une croissance de 1,7 %, la plus importante depuis 2011. Mais surtout, l’on constate que c’est la consommation des ménages qui est désormais le moteur de l’économie, et non plus le commerce extérieur.

Ainsi sur les trois premiers mois de 2016, les chiffres indiquent la croissance trimestrielle du PIB la plus forte depuis deux ans (0,7 %).

Une baisse du chômage qui rassure 

Ces bons résultats viennent en effet lever de nombreuses inquiétudes à la fois chez les économistes et parmi la classe politique allemande. Dans un pays qui a récemment mis en place un salaire minimum – dont certains prévoyaient des effets dévastateurs – et qui a accueilli plus d’un million de réfugiés l’an passé, cette baisse du chômage indique de façon certaine que notre voisin est sur la bonne voie. Sans doute, l’Allemagne restera encore l’exemple à suivre pendant de nombreuses années.

Alexandre Gavard

@alexandregavard