Chronique présidentielle : Les influences mi woke mi Zemmour d’Emmanuel Macron

Si Emmanuel Macron n’est pas officiellement déclaré candidat pour 2022, il l’est dans les faits. En témoignent ses tentatives désespérées de séduire tous les électorats dans un « en même temps » qui confine désormais au grotesque, notamment lorsque son grand écart le conduit à poser un pied sur le continent woke de la repentance, et un autre sur celui, zemmourien, de l’immigration zéro.

Etats-Unis et OTAN

Sortir de l’OTAN

« Crise grave », « mensonge », « duplicité », « rupture de confiance », « mépris »… Notre ministre des Affaires Etrangères, JY Le Drian (quid du président ?), n’a pas eu de mots assez durs pour traduire l’attitude des Etats-Unis et l’Australie dans la vente de sous-marins qui avait été contractée. La France a même procédé au rappel de ses ambassadeurs de ces pays « alliés ». Il serait temps selon nous de se retirer à nouveau de l’OTAN. Mais cette fois-ci définitivement.

Pancarte de manifestation contre le passe sanitaire

Emmanuel Macron, le Conseil constitutionnel et la « dictature sanitaire »

Le Conseil constitutionnel, plus haute institution républicaine et démocratique, s’est prononcé jeudi après-midi très largement en faveur du passe sanitaire. Celui-ci, validé par le Conseil d’Etat, voté par l’Assemblée nationale et le Sénat, publié au Journal officiel dès le vendredi 6 août au matin, entrera donc en vigueur le lundi 9 août comme annoncé. Chapitre clos ? Peut-être pas. Si une majorité de Français a donné son assentiment à cette nouvelle forme de discrimination sociale qui leur est profitable, une portion croissante de la population s’y oppose résolument, allant jusqu’à qualifier la séquence politique que nous traversons de « dictature sanitaire ». Ce terme est-il justifié ?

Vaccin

« Notre pays est fracturé par le Pass sanitaire du Covid-19 »

Alors que nos aïeuls ont durement obtenu certaines de nos libertés, voilà que la situation sanitaire liée au Covid-19 devient un prétexte pour l’exécutif de contraindre les Français et d’installer une société à deux vitesses, mêlant ségrégation sanitaire et division entre les individus. Le malaise est palpable, la société est en train de se fracturer.