Un référendum environnemental ? Constitutionnel mais inutile

Voici l’analyse que nous proposons suite de la décision du président Macron d’un « référendum vert ».  En effet lundi 14 décembre, pour faire bonne mesure des propositions de la Convention Théodule. Pardon Convention Citoyenne pour le Climat. Ne pourrait-on pas songer à une telle convention sur la reproduction des escargots du Poitou ou bien sur la prolifération des ras taupiers en Auvergne ?!

Référendum climat & environnement : Macron encore perdant

Le climat et l’environnement sont parmi les thèmes les plus chers aux Français. Un sondage annuel sur les fractures françaises, réalisé en septembre 2019 pour La Fondation Jean Jaurès et l’Institut Montaigne, plaçait « la protection de l’environnement » en tête de leurs priorités. Emmanuel Macron a décidé de marquer d’une pierre blanche cet intérêt national, et de demander aux Français de se prononcer par référendum pour que la Constitution soit modifiée en son article premier, incluant désormais « la préservation de l’environnement, de la biodiversité et la lutte contre le dérèglement climatique ». Une décision qui semble aller dans le sens de l’histoire et répondre à l’attente des Français. Et pourtant, contre toute attente, Emmanuel Macron en sortira encore perdant. En trois points.

Macron, par-delà la droite et la gauche

En cette période de mi-mandat, François-Xavier Roucault revient sur le personnage d’Emmanuel Macron, sa philosophie, ses aspirations. Depuis qu’il est entré à l’Elysée, le Président Macron a suivi sa propre ligne politique, quitte à apparaître contradictoire aux yeux de l’opinion : cette tendance relève, selon l’auteur, d’un nietzschéisme contemporain et conquérant.

Featured Video Play Icon

Point Com’

Avec « Point Com’ », la journaliste Laetitia Krupa vous donne rendez-vous pour décrypter la communication politique avec un expert. Aujourd’hui Emmanuel Macron, la 5G et les Amish, avec Arnaud Dupui Castérès, CEO et fondateur de Vae Solis Communications

L’édito d’Arnaud Benedetti avec notre partenaire Radio Orient

« Ordre juste » : Emmanuel Macron a convoqué une formule toute d’équilibre pour expliciter sa conception de la République. Celle-ci ne peut en effet se déployer, sans se renier, si elle n’associe pas à la protection des biens et des personnes – objectif régalien – un horizon qui permette de créer les conditions d’une mobilité sociale dont on sait depuis des décennies qu’elle est à l’arrêt.

Featured Video Play Icon

Point Com’

Avec « Point Com’ », la journaliste Laetitia Krupa vous donne rendez-vous pour décrypter la communication politique avec un expert.
Aujourd’hui le déplacement d’Emmanuel Macron à Clermont-Ferrand sur le thème de l’égalité des chances, avec Arnaud Benedetti, rédacteur en chef de la Revue Politique et Parlementaire.

L’agression verbale inédite d’un chef de l’Etat contre un journaliste

La violente colère d’Emmanuel Macron contre un journaliste du Figaro, lundi soir à Beyrouth, Georges Malbrunot est révélatrice d’un malaise profond qui existe entre l’Elysée et les journalistes depuis le début du quinquennat. Cet incident pose la question de la marge de manœuvre de la presse présidentielle et diplomatique, notamment lors des voyages à l’étranger.  Patrick Martin-Genier revient sur cet épisode.