Emmanuel Macron

Chronique présidentielle : Macron 2022 ou la stratégie du parasite politique

Emmanuel Macron, candidat non encore déclaré, multiplie les déplacements et les thématiques. Lundi, à Nice, il s’est exprimé sur la sécurité. Pourquoi, en pleine crise du Covid, et alors que les médias ne parlent que d’Omicron et de passe vaccinal, décider d’un déplacement consacré à la sécurité ? Et pourquoi à Nice ? En d’autres termes : quelle est la stratégie d’Emmanuel Macron ?

Emmanuel Macron

Chronique présidentielle : Omicron et la crise du rationalisme politique macronien

Au-delà des querelles enflammées relatives au piétinement des libertés, à la pertinence ou à l’opportunité des nouvelles mesures sanitaires, ainsi qu’à la complaisance éventuelle des plus hautes institutions, Conseil d’Etat et Conseil Constitutionnel, le Sars-Cov-2, et plus particulièrement Omicron, révèle une crise profonde. Une crise bien plus essentielle que celle qui fracture la démocratie représentative, une crise philosophique en quelque sorte, en ce qu’elle affecte ce que Michael Oakeshott a qualifié de « courant intellectuel le plus remarquable de l’Europe après la Renaissance » : le rationalisme politique.

La chronique présidentielle de Frédéric Saint Clair – Emmanuel Macron : Deux heures d’interview en prime time, pour quel bénéfice ?

Le Président de la République s’est offert mercredi soir un privilège dévolu exclusivement à sa fonction : monopoliser la première chaîne entre 21h et 23h pour exposer et défendre le bilan de son quinquennat. Exercice d’autopromotion d’un proto-candidat à l’élection présidentielle 2022 ? Le CSA le dira. La véritable question, politique, est plutôt : Quel bénéfice ?

Affiche politique « Zemmour Président »

Meeting de Villepinte : Eric Zemmour franchit un cap

Si les orateurs qui se sont succédé pendant plus d’une heure à la tribune en première partie du meeting d’Eric Zemmour à Villepinte ont pu témoigner de la dynamique de ralliement naissante autour du nouveau candidat, c’est sans conteste la prestation d’Eric Zemmour lui-même qui a mis en évidence qu’un cap avait été franchi. Explications.

Les Républicains

Chronique présidentielle : Eric Ciotti, seul contre tous

Le troisième débat des Républicains n’a rien apporté de très nouveau, à l’exception d’une séquence fort révélatrice, où les candidats ont été amenés à commenter la diatribe ultra-violente du centriste UDI Jean-Christophe Lagarde à l’encontre d’Eric Zemmour : « M. Zemmour, si Pasqua était là, il te filerait une balle dans la tête. » Petit retour sur une série de vilénies et d’hypocrisies bon teint.

Les Républicains

Chronique présidentielle : Débat LR, un conformisme atlantiste regrettable en matière de guerre contre le terrorisme

Lundi 8 novembre au soir a eu lieu le premier débat du Congrès LR, un débat assez long sans être ennuyeux ; utile pour commencer à distinguer les approches des cinq candidats. Une unique question internationale : la guerre ! La guerre au Mali. La guerre contre le terrorisme islamiste. L’occasion d’exposer les contours d’une approche de la guerre lucide et innovante ? Pas vraiment.

La France Orange mécanique : Repenser l’usage de la violence physique légitime

Face à la violence qui secoue la société, deux conceptions de la justice s’opposent : humanisme pénal vs réalisme pénal. Frédéric Saint Clair s’attache à montrer que ces deux approches sont dans l’impasse. La raison ? Défendre la société est un acte politique. Dès lors, un changement de paradigme visant à repenser l’usage de la violence légitime s’impose.

Chronique présidentielle : La candidature d’Anne Hidalgo a-t-elle un sens ?

Après une déclaration de candidature à l’élection présidentielle le 12 septembre dernier, un alignement express, surprenant et contesté, du Parti Socialiste, quelques propositions jugées démagogiques par l’ensemble de la classe politique puis un mois de silence médiatique quasi-total, Anne Hidalgo a finalement choisi de lancer sa campagne ce dimanche par un grand meeting à Lille.

Michel Barnier

Chronique présidentielle : Michel Barnier, le faux troisième homme

Michel Barnier, plusieurs fois ministre et commissaire européen, notamment négociateur en chef de l’UE pour le Brexit, a été placé par les sondages dans cette position si centrale du « troisième homme » en prévision du congrès LR. Erreur manifeste des sondeurs, semblable à celle qui avait placé Alain Juppé favori de la primaire de la droite […]