Ebrahim Raisi

Raisi – Le bras droit de Khamenei prend la présidence

Le 3 août, Ebrahim Raisi, un homme des plus proches de Khamenei, devient officiellement président du régime iranien, en succédant au président sortant Hassan Rouhani. Les Nations Unies et Amnesty International ont officiellement déclaré que Raisi a été impliqué dans le massacre de dizaines de milliers de prisonniers politiques en 1988 et doit être traduit en justice. Son sort serait comme celui de Radovan Karadzic et Ratko Mladic, qui ont été jugés pour le massacre de Srebrenica de juillet 1995.

Iran manifestations

Coupures d’électricité en Iran, une indignation publique

Le soir du 4 juillet, et en raison des fréquentes coupures de courant, les habitants de plusieurs quartiers à Téhéran et dans de nombreuses autres villes sont descendus dans les rues se manifester en prononçant « mort à Khamenei » et « mort au dictateur ». Les extraits de ces manifestations sont abondamment partagés sur les réseaux sociaux. Un média pro-régime affirme que « les iraniens sont indignés, et le cumul des mauvaises nouvelles qui se sont succédées restreignent le seuil de leur tolérance vis-à-vis de chacune ».