Pour sortir du mainstream économique – La science économique, une science entre auto-légitimation et croyance

Virginie Martin et Béatrice Mabilon-Bonfils, à l’aune de la crise sanitaire, s’interrogent sur les fondements des sciences économiques dominantes. Elles en retracent les a priori idéologiques et posent la question à l’issue de l’épidémie des conditions d’une pensée hétérodoxe. Elles plaident pour une rupture avec le mainstream de l’économie.

Des clivages forts et deux France – Week-end à Rome ou à Lidl ?

Dans le contexte d’une nouvelle donne politique que nous connaissons maintenant depuis la présidentielle de 2017, Virginie Martin tente, dans un travail de première approximation – ou travail exploratoire – de mettre en schéma, afin de mieux mettre en lumière, les clivages, les saillances qui font sens aujourd’hui dans l’espace politique.

Européennes : bien-pensants progressistes contre ennemis populistes, une dialectique politiquement faible

Lors de ces élections européennes, les principes du néolibéralisme s’affirment au grand jour comme une valeur sûre et incontestée en France. Pourtant, ses caractéristiques que sont la mise en place de politique de sacrifice, bien plus que d’austérité comme l’écrit Wendy Brown1 et d’effondrement des solidarités sociales – dues en grande partie à la désindustrialisation et au chômage – sont le reflet d’une réalité dommageable pour la communauté sociale et politique en Europe.

Interview Virginie Martin : Répondre à une injonction par une autre injonction est ridicule #JeKiffeMonDécolleté

À la suite du témoignage d’une jeune fille sur les réseaux sociaux se plaignant d’avoir été traité de « sale pute » pour s’être promenée en décolleté, Zohra Bitan lance samedi sur Twitter le hastag #JeKiffeMonDecollecté. Une aberration pour Virginie Martin, chercheuses, auteure et professeur à Kedge Business School qui s’entretient avec la Revue Politique et Parlementaire.