Palais de l'Elysée

Une lente (et irréversible ?) dégradation de la fonction présidentielle (Partie 1)

Depuis quelques décennies, chacun s’accorde pour dire que la fonction présidentielle n’est plus exercée avec la hauteur voulue. Ce qu’avait impulsé le général de Gaulle, qui avait aussi une certaine idée de ladite fonction, a pour l’essentiel disparu. Ses successeurs ont, petit à petit, chacun à sa façon, avec plus ou moins de zèle, dégradé celle-ci. Essentiellement en n’étant pas à la hauteur. Trop d’implication partisane, trop d’activisme. Pas de grand dessein. Pas de charisme. Une légitimité parfois contestable. Des « affaires ». Médiatisation à tous crins. Bref, pour reprendre une image d’athlétisme empruntée au saut en hauteur, tout est une question de barre !

François Mitterrand

François Mitterrand et l’Afrique : retour sur le fameux discours de La Baule du 20 juin 1990

Au 10 mai 2021, commémoration du XLè anniversaire de l’accession de François Mitterrand à la présidence de la République française, Roger Koudé rappelle sa relation particulière avec le continent africain. De ses 14 années à la tête de l’Etat français et de la politique mitterrandienne de l’Afrique, l’on retiendra probablement en particulier le fameux discours de La Baule du 20 juin 1990 comme l’un des faits marquants.

Les héritiers

Singulier début d’année où l’actualité s’ingénie à livrer les signaux les plus contrastés sur ce que réserveront les mois à venir à une humanité toute entière suspendue aux évolutions d’une pandémie qui a sifflé la fin d’une époque encore marquée par l’héritage du 20e siècle…