Oser la décroissance

La croissance illimitée est-elle possible ? La croissance peut-elle être un remède aux problèmes que rencontrent les sociétés ou bien est-elle la source de ceux-ci ? Quelles solutions envisager ? Faut-il oser la décroissance ? Questions centrales posées tout au long de l’ouvrage de Guy Jacques, scientifique et chercheur indépendant.

La quasi-totalité des économistes et hom­mes politiques de tout bord sont convaincus que l’économie libérale est la seule voie possible avec son corollaire, une augmentation de la croissance mesurée par le PIB. Une croissance infinie implique un épuisement rapide de toutes les ressources de la planète et constitue donc une absurdité affirme Guy Jacques. Selon lui, des solutions sont possibles à condition “d’éliminer celles qui s’apparentent à de fausses pistes car la croissance, fût-elle « verdie », ne peut constituer un remède aux maux qu’elle a créés […] le concept de développement durable, si prisé des politiques et des économistes, est bien un oxymore”. L’auteur examine par la suite l’état du mouvement pour la décroissance en France tout en gardant un regard critique : sur certains aspects, il montre son désaccord avec la majorité des décroissantistes comme la réduction du temps de travail, ou le revenu inconditionnel.

La décroissance économique bien pensée et comprise est la seule solution pour réduire les écarts de richesse ; elle ne constitue en aucun cas une régression et n’implique pas la décroissance sociale et culturelle car  “épanouissement et bonheur ne sont pas liés, contrairement à ce que l’on veut nous faire croire, à la surconsommation, synonyme de gâchis et d’obsolescence rapide des biens” écrit-il.

Le principal défi à relever dans ce contexte favorable à la décroissance serait la réduction des inégalités à l’intérieur d’une société et entre pays riches et pays pauvres. Il s’agit donc de changer de perspective pour remédier à la crise économique, écologique, et psychique actuelle. Un projet politique serait indispensable soutient Guy Jacques.

Guy Jacques
Oser la décroissance
Edition L’Harmattan, 2015
222 p. – 23,50 €