L’édito d’Arnaud Benedetti avec notre partenaire Radio Orient

Radicalisation du mouvement social ? La question est posée après que le Président Macron ait été pris à parti lors d’une représentation théâtrale, que la brasserie La Rotonde ait été partiellement incendiée, que la CFDT ait été la cible à plusieurs reprises de militants hostiles à la réforme des retraites, que des coupures d’électricité aient été perpétrées de manière sauvage… Un climat délétère s’est installé, duplication d’une guérilla sociale que la crise des « gilets jaunes » avait elle-même initiée dans un brouhaha éruptif.

L’édito d’Arnaud Benedetti avec notre partenaire Radio Orient

Alors que le conflit concernant le projet de réforme des retraites se poursuit, alors que la crise du système hospitalier ne cesse de s’étendre, alors que la trajectoire budgétaire continue de s’éloigner des promesses initiales de maîtrise de la dépense publique, une question se pose – et ce à quelques encablures des prochaines municipales : où en sont Emmanuel Macron et sa majorité ?

Mouvement social : quand l’économique n’est déjà plus le cœur du sujet….

En ces temps incertains de réforme de retraites, il est bon de penser à nouveau en congruence avec son temps et de faire fi d’un économisme à tout crin : certes, le sujet des retraites est initialement économique voire comptable, mais encore faut il ici d’abord recontextualiser le problème économique, puis explorer la nature non économique du mouvement en cours.