« Pour éviter le violent retour de tous les refoulés, il faudra de très grandes transgressions »

Pour Henri Guaino, auteur de Ils veulent tuer l’Occident (Odile Jacob) et ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, l’Union européenne a pris, depuis les années 80, un tournant très nettement inspiré par l’idéologie de la table rase des histoires, des cultures et des civilisations. Résultat : l’Europe est devenue une construction hors sol et hors temps qui ne veut pas tenir compte des réalités géographiques, historiques, économiques, sociales et psychologiques sur lesquelles doivent se bâtir les politiques.

« Quand l’Europe va mal, les nations ne sont pas pour autant à la fête »

Montée de l’euroscepticisme, du souverainisme et des nationalismes, jamais le projet européen n’a paru aussi en crise. 28 ans après sa signature, Jean-Louis Bourlanges, député MoDem, vice-président de la Commission des affaires européennes de l’Assemblée nationale, tire un bilan du traité de Maastricht. 

« A cause des succès des populistes, mais aussi des écologistes, la vie politique européenne va commencer à ressembler à la « vraie vie » »

Dans le long entretien qu’il a accordé à Frédéric Lazorthes, Pierre Manent met à jour l’une des contradictions majeures de la dynamique de l’Union européenne : celle-ci préjuge une « force potentielle » qui de facto se heurte à « une faiblesse réelle ». Plus loin encore, le philosophe voit dans l’Europe actuelle une construction qui « a créé des liens entre les Européens, mais des liens qui restent pour l’essentiel en-deçà du politique ». 

« L’avenir, c’est le passé dans sa singularité inouïe. C’est ça l’Europe ! »

Figure majeure de la littérature contemporaine, éditeur et directeur de la revue L’Infini, Philippe Sollers a accepté de répondre aux questions d’Arnaud Benedetti et Alexis Lacroix. Pour celui qui se définit comme un écrivain européen d’origine française « lorsque tout s’effondre en Europe, il ne reste plus que la culture ».

« L’identité de l’Europe est d’abord celle de ses nations, grandes et petites, occidentales comme orientales »

Sociologue, enseignant et essayiste québécois, Mathieu Bock-Côté est l’auteur de nombreux ouvrages. Dans son dernière livre L’empire du politiquement correct, il scrute les mécanismes sur lesquels se fonde la « respectabilité politico-médiatique ». La Revue Politique et Parlementaire a demandé à cet observateur avisé de l’Europe quelle était sa vision de l’identité européenne.

Israël, 2019, annus horribilis – Une crise politique en trois dimensions

Pour la Revue Politique et Parlementaire, Philippe Velilla, docteur en droit et enseignant à l’Université européenne des études juives, analyse les résultats des élections législatives israéliennes d’avril dernier et met en évidence les éléments de la crise ouverte par une seconde dissolution de la Knesset qui conduira à une nouvelle consultation le 17 septembre prochain.

Le terrorisme d’extrême droite dans l’ère de Christchurch – 3/3

Le terrorisme d’extrême droite est un phénomène criminel  bien connu des  forces de l’ordre et des services de renseignements occidentaux bien que les modes opératoires et  les justifications idéologiques varient d’un pays  à l’autre. Antony Marchand, dirigeant de la société Gallice International Services et ancien commandant  en second du GIGN, et Alexandre  Rodde, consultant pour Gallice International Services, spécialisé dans les questions de  terrorisme nous éclairent sur la montée en puissance du terrorisme d’extrême droite. Dans ce dernier volet, les auteurs analysent les réponses à apporter pour lutter contre ce phénomène.

La guerre de Troie n’aura pas lieu à Ormuz (3/3)

L’attaque des pétroliers norvégien et japonais dans le sud-est du détroit d’Ormuz le 13 juin a marqué le début de l’escalade des tensions entre l’Iran et les Etats-Unis. Alors que l’ONU appelle « au dialogue » tout en assurant condamner les attaques contre les pétroliers, l’Europe plus prudente se refuse à une réelle prise de position, un silence très critiqué à Téhéran. Léo Keller fin observateur des relations internationales et Directeur du blog géopolitique Blogazoi revient longuement sur cette situation pour la Revue Politique et Parlementaire. Dans ce dernier volet, l’auteur évoque les différents scénarios de cette crise qui embrase la région. 

La guerre de Troie n’aura pas lieu à Ormuz (2/3)

L’attaque des pétroliers norvégien et japonais dans le sud-est du détroit d’Ormuz le 13 juin a marqué le début de l’escalade des tensions entre l’Iran et les Etats-Unis. Alors que l’ONU appelle « au dialogue » tout en assurant condamner les attaques contre les pétroliers, l’Europe plus prudente se refuse à une réelle prise de position, un silence très critiqué à Téhéran. Léo Keller fin observateur des relations internationales et Directeur du blog géopolitique Blogazoi revient longuement sur cette situation pour la Revue Politique et Parlementaire. Dans ce deuxième volet, l’auteur évoque la possibilité ou non d’une guerre dans la région.

Le terrorisme d’extrême droite dans l’ère de Christchurch – 2/3

Le terrorisme d’extrême droite est un phénomène criminel  bien connu des  forces de l’ordre et des services de renseignements occidentaux bien que les modes opératoires et  les justifications idéologiques varient d’un pays  à l’autre. Antony Marchand, dirigeant de la société Gallice International Services et ancien commandant  en second du GIGN, et Alexandre  Rodde, consultant pour […]

La guerre de Troie n’aura pas lieu à Ormuz (1/3)

L’attaque des pétroliers norvégien et japonais dans le sud-est du détroit d’Ormuz le 13 juin a marqué le début de l’escalade des tensions entre l’Iran et les Etats-Unis. Alors que l’ONU appelle « au dialogue » tout en assurant condamner les attaques contre les pétroliers, l’Europe plus prudente se refuse à une réelle prise de position, un silence très critiqué à Téhéran. Léo Keller fin observateur des relations internationales et Directeur du blog géopolitique Blogazoi revient longuement sur cette situation pour la Revue Politique et Parlementaire.