Adapter son lieu de vie

Adapter son lieu de vie

80 % des personnes âgées souhaitent pouvoir rester vivre le plus longtemps possible chez elles. Mais très souvent les logements nécessitent d’être adaptés. L’Agence nationale de l’habitat encourage la réalisation de travaux d’amélioration et accorde des aides financières aux propriétaires occupants ayant des revenus modestes. Rencontre avec sa présidente, Nathalie Appéré.

On se trompe sur les vieux

On se trompe sur les vieux

« La France n’est pas à l’avant-garde sur les questions du vieillissement » déplorent Pierre-Marie Chapon et Bernadette Oudiné. « Nos décideurs ont du mal à changer leur vision et ils continuent à raisonner selon les mêmes schémas très orientés sur le soin alors même que la majorité des seniors ne sont pas ou faiblement dépendants ».

Avoir un chez soi pour être soi

Avoir un chez soi pour être soi

Avec le vieillissement se pose la question du maintien à domicile. Pourquoi la plupart des personnes âgées confrontées à des difficultés liées à leur vieillissement exprime le souhait de rester dans le même domicile alors que le logement devient une source d’insécurité, que le lieu habité est désormais trop éloigné des services de soins et des commerces ? Répondre à cette question nécessite d’interroger le sens social du « chez soi ».