Elections départementales et régionales 2021

Régionales 2021 : quels enseignements et quelles projections pour 2022 ?

Malgré un scrutin aussi spectral que le précédent, où l’abstention a frôlé les 65%, quelques scores en apparence élevés, autant à droite qu’à gauche, et de nombreuses déconvenues, pour le parti présidentiel et le Rassemblement National, ont conduit le « vieux monde » à rêver de nouveau à des lendemains qui chantent, et à envisager l’élection présidentielle avec un optimisme inédit. Véritable renouveau politique ou bien écran de fumée ?

Bicentenaire de la mort de Napoléon – Vive l’Empereur, vive la grandeur

Le bicentenaire de la mort de Napoléon constitue un événement mémoriel qui interpelle le politique. La mémoire de l’Empereur est aujourd’hui, comme elle le fut par le passé, l’objet de débats. Que reste t-il de son legs ? Quels en sont les enseignements ? Qu’est-ce que cette histoire nous révèle de nos fractures présentes et passées ? Comment les politiques s’approprient ou non cette dernière ? Il nous a semblé utile de les interroger. D’aucuns n’ont pas souhaité répondre, d’autres se sont prêtés à l’exercice. Ce sont leurs contributions que nous livrons à nos lectrices et à nos lecteurs.

End Game : tuer Muselier pour rendre inévitable un nouveau duel Macron-Le Pen

« Il faut donc être Renard pour découvrir les pièges, et Lion pour se défaire des Loups. Ceux qui se contentent d’être Lions, manquent d’intelligence. » Quelle peau a porté Renaud Muselier, petit-fils d’un amiral, et on connaît la ruse naturelle des grands marins, à la relecture de Machiavel, dans cette affaire d’alliance, jugée prématurée par les observateurs, entre les deux listes LR et LREM en région PACA ?

Renaud Muselier

Accord LR-LREM en PACA pour les régionales : une alliance naturelle ?

Le retrait de la liste LREM de Sophie Cluzel au profit d’une liste LR de « grand rassemblement » conduite par Renaud Muselier en PACA a fait trembler la droite, au point de pousser Christian Jacob à retirer son investiture à Muselier, et à condamner « la peur de perdre des uns » et le « cynisme des autres ». Mais, au-delà de l’opportunisme électoral évident d’une telle manœuvre – qui pourrait s’avérer perdante et donc désastreuse à la fois pour LR et LREM – cet accord ne révèle-t-il pas le caractère somme toute assez naturel d’une telle alliance ?

Arnaud Benedetti

L’édito d’Arnaud Benedetti avec notre partenaire Radio Orient

À un an de la prochaine élection présidentielle, toutes les études d’opinion montrent une glaciation du rapport de forces. Les deux offres principales de 2017 continuent à ce stade à dominer la scène de l’élection présidentielle. Pour autant les jeux demeurent ouverts. L’histoire électorale au demeurant doit nous inciter à d’autant plus de prudence que si l’on se réfère à toutes les prévisions électorales à un an de la consultation, Monsieur Balladur l’eut emporté en 1995 , Monsieur Jospin en 2002, Monsieur Juppé en 2017…