Abstention aux élections européennes de 2019 : la divine surprise

Plus de 400 millions de citoyens étaient appelés aux urnes, du 23 au 26 mai, dans les 28 pays de l’Union, dont la Grande-Bretagne, pourtant engagée dans un processus de sortie ! Ce scrutin pour élire le Parlement européen était évidemment très important car l’Union a un pouvoir de plus en plus fort sur les politiques suivies dans chaque pays et parce que le Parlement lui-même a vu son rôle se renforcer dans le processus de décision : il co-décide dans beaucoup de domaines avec les chefs d’État et de gouvernement, et il a maintenant un pouvoir sur la nomination du président de la Commission.

Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne (2019-2024)

Le Parlement européen, le 16 juillet 2019, par 383 voix (majorité absolue : 374 voix), 327 contre et 22 abstentions a approuvé la nomination de l’allemande Ursula von der Leyen à la fonction de présidente de la Commission européenne, ce qui la conduira à succéder au luxembourgeois Jean-Claude Junker, le 1er novembre 2019. Philippe Deloire (auteur de 28 mai 2019. Election du Parlement européen. Macron tiendra t-il son pari ?, éditions NomBre7) nous éclaire sur son profil et son programme.

Train de vie des responsables politiques : pour une « révolution culturelle »

Tandis que l’on vient d’apprendre que le budget 2018 de la présidence de la République avait été dépassé et qu’il avait été nécessaire de puiser dans la réserve de cinq millions d’euros, il est grand temps, pour Patrick Martin-Genier, essayiste et enseignant  en droit public et constitutionnel, après la récente affaire qui a durement touché un ministre mais aussi blessé encore plus l’image de la République, de réfléchir sérieusement sur les modalités de gestion des deniers publics par les responsables politiques et, de façon plus générale, dans l’administration.

Deux points de vue sur les principaux enseignements des européennes

Du 23 au 26 mai, les citoyens des 28 pays de l’Union européenne ont élus leurs représentants au Parlement européen. Deux spécialistes, Gérard Le Gall, analyste politique, et Bruno Cautrès, chercheur CNRS au Cevipof et enseignant à Sciences Po, décryptent pour la Revue Politique et Parlementaire le scrutin européen.

L’Europe obscure des coulisses bruxelloises

Après 48 heures de marchandage, Ursula von der Leyen, ministre de la Défense allemande, vient d’être désignée à la tête de la Commission européenne. Très impopulaire dans son pays, sa nomination pour succéder à Jean-Claude Juncker ne fait pas l’unanimité Outre-Rhin. Réaction de Patrick Martin-Grenier, enseignant en droit public et constitutionnel.

Discours de politique générale: « loin de l’image d’un Édouard Philippe triomphant… »

Le discours de politique générale d’Edouard Philippe de ce 12 juin traduit la difficile équation du gouvernement. Plus qu’une feuille de route pour l’acte 2 du quinquennat, la macronie dévoile son plan tactique pour fidéliser un électorat centre droit et convaincre une gauche sociale-démocrate séduite par le discours d’EELV. L’enjeu est donc de renouer avec la stratégie initiale, le « en même-temps » macroniste, un retour aux sources plus qu’un changement de cap pourtant promis par Emmanuel Macron. Pour la Revue Politique et Parlementaire, Benjamin Morel revient sur ce moment décisif pour le gouvernement.