Drapeau libanais se décomposant sous forme d'oiseaux

Par-delà la volonté de puissance…

Le Centenaire de la naissance de l’État du Grand Liban s’est vu précédé par la tragédie de la double explosion du 4 août à Beyrouth. Comment ne pas y voir une propédeutique à la si difficile – sinon quasiment impossible – renaissance d’un pays qui n’a pas fini, depuis les années de la guerre civile, de tenter de se remettre debout ? Comment ne pas y voir surtout comme une condamnation à la pérennité de la mémoire traumatique, ou encore à cet absurde mythe du phénix dont les Libanais ont, très étrangement, toujours tiré fierté ?

Franco : un passé qui ne passe pas

Au premier semestre 2021, les députés du Parlement espagnol devront approuver ou non la nouvelle loi de « Mémoire Démocratique », visant à clore définitivement le chapitre de la Dictature franquiste ayant commencé avec la Guerre civile. Mais il n’est pas certain que cette loi permettra à l’Espagne de mieux accepter son passé, comme le souligne Nathan Le Guay, qui y voit davantage le fruit d’une époque où l’unité et l’identité de la Nation espagnol sont remises en cause.