Jobbing : la grande tendance des petits services entre particuliers

Issu de l’économie de partage et de la consommation collaborative, le jobbing consiste à mettre en relation des particuliers qui ont besoin d’un service et d’autres qui possèdent les compétences requises ou le temps nécessaire pour le réaliser. Créée en 2013 par deux lillois, Augustin Verlinde et Romain Pollet, Frizbiz est une plateforme dédiée à l’habitat. Rencontre avec Augustin Verlinde.

Pouvez-vous nous présenter Frizbiz ?

Frizbiz est une plateforme qui favorise la mise en relation entre des jobbers qualifiés et des particuliers ayant besoin d’un coup de main pour tous les petits travaux : installer un luminaire ou une applique murale, monter un meuble ou un abri de jardin, réparer une machine à laver ou encore entretenir son jardin.

Fort d’une communauté de plus de 150 000 jobbers passionnés de bricolage et réactifs, Frizbiz apporte une forte réactivité à ses clients répartis sur l’ensemble du territoire français. L’utilisation de Frizbiz est 100 % gratuite et la garantie jobbing AXA couvre l’ensemble des prestations de petit bricolage. L’objectif est d’apporter une solution aux petits travaux de l’habitat et contribuer à l’aboutissement des projets en toute sérénité et au meilleur prix.

Frizbiz garantit des jobbers réactifs, les premières réponses interviennent dans les 18 minutes en moyenne, une présence nationale puisque nous couvrons 100 % du territoire français, et un travail bien fait au meilleur prix avec un taux de satisfaction de 98 %.

Votre solution est aujourd’hui déployée dans les 136 magasins Leroy Merlin. Qu’est-ce que ce partenariat apporte à Frizbiz, Leroy Merlin et aux consommateurs ?

En 2015, Frizbiz et Leroy Merlin ont noué un partenariat stratégique afin de répondre de façon encore plus précise aux besoins des consommateurs. Les deux offres étant complémentaires, chacun apporte à l’autre une connaissance et une expertise spécifique.

Leroy Merlin, en plus de contribuer à la visibilité en points de vente et sur leroymerlin.fr, fait bénéficier Frizbiz de son expertise produits et clients lui permettant ainsi de mieux appréhender le comportement de ces derniers. De son côté, Frizbiz fort de sa souplesse et de sa flexibilité adapte son offre et ses parcours de navigations aux besoins des clients. Nos deux marques ayant pour objectif commun de simplifier le quotidien des consommateurs, nous travaillons ensemble sur des problématiques allant dans ce sens telle que la mise en place d’un outil d’estimation des projets et des parcours dédiés, par exemple.

Fort de cette synergie et du succès de ce service, nous avons lancé il y a quelques mois en partenariat avec Leroy Merlin l’option « Faire avec » qui s’inscrit dans un véritable projet d’accompagnement. Les deux marques permettent désormais aux clients de l’enseigne de poser eux-mêmes le sol de leur salon ou encore de leur terrasse accompagnés d’un jobber Frizbiz. L’opportunité d’apprendre tout en améliorant son habitat séduit déjà : 29 % des clients souhaitant rénover leur sol optent pour cette option et réalisent ce projet conjointement avec le jobber.

Les consommateurs bénéficient alors d’une solution de proximité, fiable et réactive leur permettant d’aller au bout de leur projet en toute simplicité.

Ce type de solution ne risque-t-il pas de susciter l’inquiétude des artisans ?

Frizbiz apporte une réponse à tous les petits travaux de l’habitat. Les jobbers qualifiés, offrant leurs compétences aux particuliers, effectuent des prestations de petit bricolage, des tâches du quotidien telles que le montage de meubles, l’installation de luminaires et miroirs ou encore de petit électroménager. Aujourd’hui, avec un panier moyen inférieur à 100 €, nous ne nous positionnons pas sur le marché des artisans plus spécialisés s’attelant à des chantiers à plus fortes valeurs. Nous avons développé ce service car il répond à une réelle demande des particuliers ayant besoin d’une aide pour tous leurs petits travaux d’installation, de rénovation ou réparation. Nous sommes également apporteurs d’affaires pour les artisans ; lorsque nous remarquons des chantiers hors scope du jobbing, nous les redirigeons vers les artisans.

Comment envisagez-vous l’évolution des plateformes de jobbing web, de l’économie digitale collaborative et du travail entre particuliers ?

Le jobbing est un phénomène récent en France. Après la naissance des géants du collaboratif comme Blablacar ou Vide-Dressing, les plateformes de jobbing commencent à trouver leur place et leur cible. Nous assistons à une volonté assez générale de faire évoluer notre vision du travail respectant nos valeurs fondamentales de liberté, de confiance, de transparence. La pluriactivité prend tout son sens dans un monde du travail en pleine mutation.

Fort de ce constat, cette économie, que je préfère appeler « économie positive », va prendre une part de plus en plus importante et va nécessiter la mise en place d’un cadre légal simplifié et automatisé. Nous avons commencé à travailler sur ce sujet avec le précédent gouvernement et je ne doute pas que l’actuel gouvernement poursuive ce chantier.

Face à l’essor de ce nouveau mode de consommation et des revenus qu’il génère, les plateformes ne doivent pas perdre de vue l’essence même de leur principe de liberté, de respect et de transparence vis-à-vis de leur communauté. Cet enjeu passe par l’excellence de leurs services et des outils mis à disposition de leur communauté.

Quelles sont les prochaines étapes de développement de Frizbiz ?

Depuis 2013, la communauté Frizbiz ne cesse de grandir. Pour répondre au mieux aux besoins des particuliers, nous collaborons avec des acteurs majeurs de la grande distribution (Leroy Merlin, Auchan, Weldom, Engie, Ikea etc.) avec la volonté de leur apporter un service fiable et efficace.

En parallèle, les services Frizbiz évoluent afin de s’adapter aux exigences de notre communauté. Ainsi nous avons développé avec Axa l’assurance jobbing couvrant 100 % des besoins en petit bricolage. Nous travaillons actuellement sur de nouvelles fonctionnalités de paiement et continuons à nouer des partenariats stratégiques afin de faciliter le quotidien de la communauté.

Augustin Verlinde
CEO et co-fondateur de Frizbiz
Propos recueillis par Florence Delivertoux

Laisser un commentaire

*