Election présidentielle iranienne

L’élection présidentielle iranienne, une mise à l’épreuve de la légitimité du régime à Téhéran

Les derniers mois ont marqué la scène politique iranienne par une remise en question anonyme de la légitimité du régime par certaines de ses factions. Elle est consolidée par le faible taux de participation aux élections présidentielles, qui peut être interprété comme un signe d’instabilité du régime ; et remet en question la valeur des négociations avec le régime des mollahs dont le soutien populaire est en déclin.

La Proportionnelle pour sortir la République de l’impasse

La crise que traverse notre pays, hormis les revendications de justice sociale et fiscale, revêt aussi une forte remise en cause de notre système représentatif, avec au premier plan l’Assemblée nationale. Les territoires oubliés, les invisibles éloignés de Paris et de son élite, se sont rebellés contre un système qui ne les représente plus, et pour cause.La composition de l’Assemblée nationale, qui donne une majorité législative outrancière au Président de la République, met le pouvoir législatif à la botte de l’exécutif, annihilant tout débat démocratique.