Accord commercial post-Brexit : l’Union européenne s’est-elle faite berner ?

Le Brexit constitue à n’en pas douter une rupture fondamentale dans l’histoire de l’Europe. Non pas uniquement sur le plan économique et commercial, mais également sur le plan sentimental, culturel et politique. Pour la première fois dans l’histoire de la construction européenne, un pays s’en va dans l’amertume et la rancœur. Le Royaume-Uni est devenu un Etat tiers à l’Union européenne. Réaction de Patrick Martin-Genier.

Brexit : clap de fin ?

Peu d’évènements auront tenu en haleine les médias et les opinions publiques d’Europe comme l’a fait le Brexit. Certains parleront d’exaspération. Eh bien cette longue série diplomatique touche à sa fin, et ce, dans une atmosphère assez délétère comme le souligne Patrick Martin-Grenier, qui prend ici une ultime fois la température des négociations entre Royaume-Uni et Union Européenne.

L’édito d’Arnaud Benedetti avec notre partenaire Radio Orient

Après quatre jours de négociations, le sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE a accouché d’un accord. C’est en apparence une victoire du couple franco-allemand qui était à la manœuvre depuis plusieurs semaines pour promouvoir un plan de relance dont l’objectif consiste à court et moyen terme à colmater les voies d’eau post-covid pour des économies en récession.

Le Covid-19 et l’idéologie « zéro mort » : fallait-il vraiment confiner les populations dans nos pays ?

La pandémie du Covid-19, ce coronavirus qui nous vient de la province chinoise de Hubei, a en quelques semaines ébranlé le monde entier. Tous les continents se sont trouvés touchés, les uns après les autres, à une vitesse extraordinaire. Pour tenter de freiner la propagation du virus, presque tous les gouvernements ont pris des mesures coercitives sévères consistant à confiner, chez eux, tous les habitants. Au nom de l’idéologie « zéro mort » la plupart des pays ont donc mis à l’arrêt leur économie, passant outre aux conséquences qui en résulteraient pour l’emploi et la santé de leurs entreprises. Par Claude Sicard, économiste, consultant international.

La dette sans détours ni tabou

Décidément la crise emporte beaucoup de certitudes sur son passage dévastateur. D’un côté, elle approfondit la puissance de la politique monétaire au moyen d’une BCE aux actions survitaminées afin de parer une crise du crédit et un manque corrélatif de liquidités. Au prix de sérieuses réserves émises par le juge constitutionnel allemand dont certains pans du raisonnement méritent attention et même considération. Analyse de Jean-Yves Archer, économiste et membre de la Société d’Economie Politique

La fissuration géopolitique de l’UE post-COVID-19 entre rééquilibrage franco-italien et neutralisation germano-hollandaise

La crise à multiples facettes qui s’annonce, issue de la pandémie COVID-19, crise sanitaire, crise économique et inévitablement crise européenne, est aussi une crise géopolitique, Pour Pierre-Emmanuel Thomann, géopolitologue, elle doit être comprise comme une dynamique susceptible de modifier la hiérarchie du pouvoir dans l’Union européenne.

Union européenne et relance économique : confusion au sommet

L’Union européenne vient de connaître son troisième échec sur la sortie de crise après le Conseil européen de ce jeudi 23 avril 2020. Etait-il utile de tenir un tel sommet virtuel en pleine pandémie sur la sortie de crise alors que rien de nouveau n’avait avancé depuis la dernière réunion du Conseil européen, s’interroge Patrick Martin-Genier.

Après la pandémie une renaissance politique européenne pour conjurer une dislocation

Régis Passerieux, directeur du Master management des politiques publiques de l’HEIP et  Stéphane Rozès, président du Cap (Conseils, analyses et perspectives), émettent des propositions pour accompagner les réorientations économiques et sociales d’une réforme institutionnelle communautaire.