Séparatisme : Les discours passent, les actes restent.

Une semaine après le discours d’Emmanuel Macron, Laurence Taillade revient sur le projet de loi contre le séparatisme, témoignage criant selon elle de l’impuissance de l’Etat et de la complaisance de l’Education Nationale à l’égard des tenants d’un islam politique. En traitant ainsi différemment un communauté, l’Etat la met nécessairement au ban de la société.

La France doit s’engager dans une mutation radicale de son système économique

Dans ce contexte de crise sanitaire, Laurence Taillade, présidente du Parti Républicain Solidariste et Raphaël Nasuti, secrétaire national du PRS, adjoint aux finances et à l’administration générale de la ville d’Avon, plaident pour un changement radical de notre système économique avec notamment l’instauration d’une TVA écologique et sociale et un d’un Revenu universel d’existence.